DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sri Lanka : des fragment d'os d'un charnier aux Etats-Unis pour analyse

Sri Lanka : des fragment d'os d'un charnier aux Etats-Unis pour analyse
Taille du texte Aa Aa

Des fragments d'os provenant d'une des plus grandes fosses communes découvertes au Sri Lanka depuis la fin il y a dix ans de la guerre civile ayant opposé forces gouvernementales et séparatistes tamouls ont été envoyés dans un laboratoire américain pour analyse, ont indiqué jeudi des responsables.

Les restes de dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants ont été découverts sur ce site dans le district de Mannar, dans le nord du Sri Lanka, où se sont affrontés les forces gouvernementales et les combattants séparatistes des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).

Les fragments osseux ont été envoyés cette semaine, en même temps qu'un légiste, à un laboratoire de Miami qui devra déterminer quand sont morts ceux qui ont été inhumés sur ce site, a indiqué un responsable de l'Office des personnes disparues (OMP).

La détermination de la date de ces décès permettra de savoir quelles forces contrôlaient la zone à cette époque. Le rapport du laboratoire américain devrait aussi révéler si les ossements correspondent à "une ou plusieurs périodes historiques", a ajouté l'OMP.

L'OMP a indiqué dans un communiqué qu'il espérait recevoir les résultats des analyses d'ici fin février.

Cette fosse commune située dans une ancienne zone de combats avait été dévouverte en mars 2018 par des ouvriers du bâtiment.

L'OMP, un organisme indépendant mandaté par le gouvernement, a indiqué que jusqu'à présent plus de 300 restes osseux avaient été découverts, y compris ceux d'environ 20 enfants.

L'OMP, qui dispose de larges compétences pour mener des enquêtes sur les personnes portées disparues dans le conflit, a commencé ses travaux en 2018.

Les Tigres tamouls et les forces gouvernementales ont contrôlé cette région en alternance à différentes périodes durant la guerre civile. Des forces indiennes de maintien de la paix y ont été déployées en 1987, mais elles ont fini par combattre les séparatistes tamouls jusqu'en 1990, date de leur retrait.

Le district de Mannar a été le théâtre d'âpres combats entre forces gouvernementales et combattants du LTTE pendant la guerre civile qui a pris fin en mai 2009. Les deux côtés ont été accusés d'avoir pris pour cibles des civils.

Selon des chiffres d'une commission nommée par le gouvernement, depuis 1972, quelque 19.000 personnes ont disparu dans le conflit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.