DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Herrumbre", pamphlet contre le terrorisme

"Herrumbre", pamphlet contre le terrorisme
Taille du texte Aa Aa

C'est une œuvre engagée qui revient cette fois à l'autre bout de l'Europe.

Nacho Duato collabore pour la première fois avec le ballet de l'Opéra national grec pour présenter "Herrumbre". Son succès, monté pour la première fois à Barcelone en 2004, s'attaque avec toujours autant de vigueur aux atrocités de la guerre, et du terrorisme.

"Je vivais à Madrid, à 200 mètres de la gare d'Atocha", explique Nacho Duato, chorégraphe, "lorsque l'attentat a eu lieu en 2004. J'étais assez choqué et cela me restait en tête, puis j'ai décidé de faire un ballet. Je savais bien que je n'allais pas changer le monde avec ça. On peut le changer avec une chanson par exemple, avec de la musique, avec des idées politiques, comme Victor Jara, au Chili, qui a été tué lors du coup d'Etat de Pinochet, et ses chansons ont été encore plus fortes que les armes".

Ce sont les attentats de Madrid, qui ont inspiré cette chorégraphie, mais aussi des photos prises à la même époque dans le camp de Guantanamo. Une violence des images traduite en mouvement.

"C'est un sujet très sensible", poursuit-il, "parce qu'on peut vraiment franchir la ligne rouge et avoir un rendu ridicule, ou pathétique. Car ici, il n'y a pas de poursuite, pas de sang, pas de cris. Tout est fait, je pense, d'une manière très distancée et poétique. C'est comme regarder un tableau accroché au mur. Ce n'est pas comme si vous voyiez une photo ou une vidéo de quelqu'un en train de mourir ou d'être tué".

"Herrumbre" est à découvrir du 6 au 17 février prochain à l'Opéra national de Grèce, à Athènes.

Plus de Cult