DERNIERE MINUTE

En visite en Angola, le président de la RDC vante "l'alternance démocratique"

En visite en Angola, le président de la RDC vante "l'alternance démocratique"
Tous droits réservés
EPA / AMPE ROGERIO
Taille du texte Aa Aa

Le président congolais effectue sa première tournée à l'étranger quelques jours après son investiture. Pour sa 1ère étape, il a choisi l'Angola. Félix Tshisekedi a été reçu par son homologue João Lourenço.

Le président de la R.D.C a profité de cette sortie pour vanter "l'alternance démocratique" dans son pays.

« Pour la première fois depuis 59 ans que le Congo est indépendant, il y a une passation pacifique et civilisée du pouvoir, a-t-il souligné. Par passation pacifique et civilisée du pouvoir, le Congo entre dans une période de stabilité par l'inauguration de l'alternance politique dans notre pays. »

Félix Tshisekedi a rejeté les critiques formulées par son rival à la présidentielle, Martin Fayulu, qui revendique toujours la victoire."Qu'il présente la preuve de ce qu'il affirme", a dit en substance le nouvel homme fort de R.D.C.

Pour sa part, le président angolais a insisté sur la volonté de renforcer les échanges économiques entre les deux pays voisins. « Ensemble, a-t-il déclaré, nous pouvons partager des expériences et surmonter la réalité actuelle dans nos pays, à savoir le manque d'infrastructures, d'électrification, d'industrialisation et le chômage, entre autres. »

Le président congolais poursuite sa tournée régionale par une visite au Kenya, puis au Congo Brazzaville.

Pour aller plus loin

« RDC: entre Kinshasa et ses voisins, défiance et convoitise », article paru le 17/12/2018 dans La Libre Afrique.

« RDC : Kabila laisse à Tshisekedi des indicateurs macroéconomiques dans le vert », article par le 26/01/2019 dans La TribuneAfrique.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.