DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : trois mois après, la colère ne faiblit pas

Gilets jaunes : trois mois après, la colère ne faiblit pas
Taille du texte Aa Aa

Gilets Jaunes, Acte XIV. La mobilisation se poursuit en France, notamment à Paris. Malgré le grand débat lancé par le président de la République Emmanuel Macron, malgré un début de lassitude perceptible dans l'opinion, la colère est toujours là. Pour leurs trois mois de mobilisation, les gilets jaunes, en province, ont réinvesti les ronds-points.

"On se lasse, on en a marre, mais on ne lâchera pas, on ne lâchera rien, parce que l'on est muselés et on a envie de se faire entendre, raconte une femme. Donc, moi, je continuerai à me mobiliser jusqu'à tant que le mouvement s'essouffle, si il s'essouffle à un moment donné, mais je ne pense pas."

"Je reste mobilisé sur le pouvoir d'achat qui diminue chaque jour et de plus maintenant pour dénoncer les violences policières qui sont faites. De plus en plus, il y a des violences et que les médias malheureusement, ne montrent pas en France."

Les modes d'action font débat au sein du mouvement. Samedi dernier, un peu plus de 50 000 manifestants ont été recensés par le ministère de l'Intérieur.