DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU exhorte les Haïtiens à s'exprimer "de manière pacifique"

Manifestation à Port-au-Prince, le 12 février 2019 en Haïti
Manifestation à Port-au-Prince, le 12 février 2019 en Haïti -
@ Copyright :
HECTOR RETAMAL
Taille du texte Aa Aa

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté jeudi les Haïtiens à s'exprimer "de manière pacifique", en faisant part de sa "préoccupation" après la mort d'au moins sept personnes ces dernières semaines lors de manifestations violentes.

A la veille d'un nouveau rassemblement vendredi, les membres du Conseil "soulignent l'importance pour tous les acteurs de montrer leur volonté à s'engager de bonne foi dans les efforts menés pour régler les problèmes politiques et socio-économiques de Haïti".

Cette déclaration unanime des 15 membres du Conseil a été publiée à l'issue d'une réunion à huis clos du Conseil demandée par les Etats-Unis, la France et l'Allemagne.

Selon des sources diplomatiques, plusieurs pays ont salué le rôle de la mission de l'ONU Minujusth, forte d'un millier de policiers internationaux et qui est chargée de conseiller et former la police haïtienne.

Par rapport à il y a quelques années, la police haïtienne a fait "un saut qualitatif", a estimé une de ces sources sous couvert d'anonymat.

Depuis le 7 février, les manifestations se sont multipliées à travers les principales villes du pays, qui ont subi d'importants dégâts matériels. Issus en majorité des quartiers les plus pauvres, les contestataires ont réclamé la démission du président Jovenel Moïse et de meilleures conditions de vie.

Le gouvernement a annoncé récemment des mesures économiques d'urgence, favorisant la rigueur dans les administrations et accentuant la lutte contre la contrebande et la corruption.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.