DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des centaines de personnes protestent à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika (AFP)

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de personnes ont protesté dimanche dans le centre d'Alger, à l'appel d'un mouvement "citoyen", pour s'opposer à un 5e mandat du président Abelaziz Bouteflika, malgré une important dispositif policier, ont constaté des journalistes de l'AFP.

En ce premier jour de semaine, la mobilisation a été bien plus faible que les manifestations massives de vendredi, où des dizaines de milliers de personnes étaient descendues dans la rue en Algérie, notamment dans la capitale, où les manifestations sont pourtant strictement interdites, répondant à des appels lancés sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, le groupe de protestataires, initialement une cinquantaine, n'a cessé de gonfler jusqu'à atteindre plusieurs centaines de personnes qui commençaient à se disperser peu avant 13H00 GMT, a constaté une journaliste de l'AFP.

La police avait initialement tenté d'empêcher le rassemblement en évacuant plusieurs minutes avant la place du centre d'Alger où il était prévu. Les dizaines de militants qui y étaient réunis se sont alors regroupés sur une artère commerçante contiguë, rejoints par de nombreux autres protestataires.

Ils y ont été bloqués durant près de deux heures par la police, qui a fini par évacuer la chaussée à coups de gaz lacrymogènes et à rétablir la circulation en cantonnant les manifestants sur les trottoirs.

"Algérie libre et démocratique!", "Non au 5e mandat!", scandent les manifestants. Plusieurs personnes ont été interpellées, selon la journaliste de l'AFP.

Dans le centre d'Alger, de nombreux commerces qui avaient ouvert normalement le matin avaient baissé leur rideau de fer. De très nombreux policiers en tenue anti-émeutes remontaient également vers le lieu de la manifestation, selon des journalistes de l'AFP.

Fondé en juin 2018 pour s'opposer à un 5e mandat annoncé, le mouvement "citoyen" Mouwatana, composé d'intellectuels (partis d'opposition, militants associatifs, journalistes, avocats...), qui avait appelé à ce rassemblement, peine traditionnellement à mobiliser au-delà de son milieu d'origine, selon des observateurs.

Mouwatana a lancé des appels similaires à des rassemblements dans les principales villes d'Algérie mais pour l'heure aucune autre manifestation n'était signalée hors d'Alger.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.