Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les ponts entre le Venezuela et la Colombie restent fermés

Les ponts entre le Venezuela et la Colombie restent fermés
Tous droits réservés
REUTERS/Edgard Garrido
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les tensions ont repris sur les ponts situés à la frontière entre la Colombie et le Venezuela après les émeutes du week-end dernier. Les forces de sécurité vénézuéliennes ont utilisé des gaz lacrymogènes sur le pont Simon Bolivar.

Des Vénézuéliens bloqués en Colombie

Les autorités colombiennes ont annoncé lundi que les ponts resteraient fermées pendant 24 heures supplémentaires jusqu'à mercredi matin pour des raisons de sécurité. Cette décision affecte des Vénézuéliens, qui sont forcés d'attendre dans la rue jusqu'à ce que le passage soit autorisé pour rentrer chez eux.

Rodolfo Colmenares, migrant vénézuélien, patiente, allongé dans la rue pour rentrer dans sa "maison familiale" côté vénézuélien. À côté d'un autre autre pont, celui de Tienditas, un campement qui accueille les volontaires de l'opposition à Nicolas Maduro a été mis en place. Eimar est l’un d'eux. Il fait partie des quelque 300 blessés du week-end. Selon lui, les rue au Venezuela sont dangereuses, "vides et militarisées". "Nous allons être poursuivis parce que nous sommes venus ici" dit-il.

L'espoir Guaido

Tandis que certains vont continuer à dormir dans les rues jusqu'à ce que le passage soit possible entre la Colombie et le Venezuela, d'autres attendent "des instructions" de leur Président, Juan Guaido. "C'est notre main droite" nous dit José Torres, un manifestant bloqué à la frontière.

Neuf personnes sont mortes samedi dernier à la frontière vénézuélienne. Deux d'entre elles ont perdu la vie à Cúcuta, là où une partie de l'aide humanitaire internationale est stockée, en attendant d'être acheminée au Venezuela.