Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Renaissance et les droits de l'Homme au cœur de la culture européenne

La Renaissance et les droits de l'Homme au cœur de la culture européenne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pour la 17 ème année, Genève accueille le festival international du film et le forum sur les droits de l'Homme. Chaque projection est suivie d'une discussion. Côté peintures, on découvre à Berlin l'oeuvre des frères d'art Bellini et Mantegna. A Moscou, c'est l'opéra "Rusalka" qui est plébiscité.

Les droits de l'Homme

Un sujet, un film et un débat. C’est le rythme du festival international du film et du forum sur les droits de l'Homme de Genève. La 17 ème édition s’ouvre le 8 mars, journée internationale du droit des femmes. A cette occasion, le festival met en lumière celles qui défendent les droits humains. Le film d’ouverture, "On Her Shoulders" raconte le combat de Nadia Murad. Prix Nobel de la Paix 2018, elle a survécu aux violences de Daech sur le peuple Yézidi. Plus généralement, les projections ont pour objectif de montrer montrer ces endroits où droits de l'homme sont piétinés. Rendez-vous au théâtre Pitoëff jusqu'au 17 mars.

La Renaissance

Ce sont probablement les deux artistes les plus influents de cette période. Giovanni Bellini et son beau frère, ou plutôt son frère d’art, Andrea Mantegna ont vécu et travaillé à Venise pendant la Renaissance. Ville où la peinture et les idées ont profondément influencé l’Europe à cette époque. La Galerie de peintures de Berlin leur dédie une exposition jusqu’à la fin du mois du juin

L'opéra

La scène du Théâtre Bolchoï à Moscou accueille l'opéra "Rusalka" d'Antonin Dvorak. Ce conte lyrique relate l'histoire d'une nymphe brisée par un amour impossible sur un décor qui rappelle la petite sirène. Un mélange de l’univers de Hans Christian Andersen, de contes de fées tchèques. Dernière représentation ce samedi.