Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les djihadistes à Baghouz, entre propagande et reddition

Les djihadistes à Baghouz, entre propagande et reddition
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'étau semble se resserrer autour de Baghouz, cette poche encore tenue par le groupe Etat islamique. Les combattants des Forces démocratiques syriennes ont engagé dimanche un assaut contre cette ville dans l'est de la Syrie. Et ce mardi, près de 2000 personnes se seraient rendues. Parmi elles, de nombreux djihadistes. Ils sont dans un premier temps, fouillés, puis interrogés, avant d'être transférés dans des villages ou des camps des environs.

Vidéo de propagande depuis Baghouz

Des images présentées comme ayant été filmées à Baghouz, ont été publiées ce lundi sur les réseaux sociaux. On y entend un homme Abu Abd al-Azeem, militant du groupe Etat islamique.

Quel est notre crime ? Qu'est-ce qu'on a fait de mal ? Pourquoi est-ce qu'on nous bombarde ? Pourquoi le monde entier est contre nous ? Qu'est-ce qu'on a fait de mal ? Pourquoi sommes-nous assiégés ? Pourquoi le monde entier reste-t-il silencieux ? Quel est notre crime ? Ce qu'on veut, c'est appliquer la Charia, la loi de Dieu. Si Dieu le veut, demain, nous serons au paradis. Et eux, nos ennemis iront brûler en enfer.
Abu Abd al-Azeem
militant du groupe Etat islamique
Social Media Website/ReutersTV

Une des questions qui va poser désormais avec acuité, c'est celle du sort des djihadistes arrêtés, notamment les combattants étrangers, et dans quelles conditions leurs pays d'origine vont les rapatrier.

- avec agences -