DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Renault-Nissan : un nouveau contrat de mariage

Renault-Nissan : un nouveau contrat de mariage
Tous droits réservés
REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Taille du texte Aa Aa

C'est la nouvelle image de l'Alliance Renault-Nissan : une entité à plusieurs têtes.

Finie l'ère Carlos Ghosn, cet homme qui concentrait seul tous les pouvoirs du groupe.

Le nouveau conseil opérationnel a été établi ce mardi au siège de Nissan dans la banlieue de Tokyo, en présence des dirigeants de Nissan, Mitsubishi et Renault.

Le Français Jean-Dominique Senard, patron de la marque au losange, assurera la présidence de ce conseil, mais sans pouvoir imposer ses vues. Les décisions seront, en effet, validées avec les autres membres : le directeur général de Renault, Thierry Bolloré, le patron exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, et le PDG de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, tous présents à la tribune ce mardi.

REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Le directeur général de Renault, Thierry Bolloré, le président de Renault, Jean-Dominique Senard, le patron exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, et le PDG de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, lors de la conférence de presse ce mardi à Yokohama (banlieue de Tokyo)REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Nous voulons améliorer l'esprit de cette alliance. Nous voulons renouer avec l'esprit qui prévalait au tout début de l'alliance à la fin des années 1990, un esprit qui respecte les cultures de nos entreprises, qui respecte nos marques.
Jean-Dominique Senard
Président de Renault

Symboliquement, Jean-Dominique Senard renonce à diriger Nissan. C'était une demande de la partie japonaise. Cette concession est censée ramener un peu de sérénité après des mois de tourments liés à l'affaire Carlos Ghosn.

L'ex-patron de l'alliance Nissan-Renault vient de passer plus de 3 mois en détention dans le cadre d'une enquête sur des soupçons d'abus de confiance et de fausse déclarations de revenus.

Il a indiqué qu'il comptait bientôt s'exprimer pour répondre à ces accusations.