DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christchurch : le meurtrier présumé entre les mains de la justice

Christchurch : le meurtrier présumé entre les mains de la justice
Tous droits réservés
Mark Mitchell/New Zealand Herald/Pool
Taille du texte Aa Aa

24 heures après avoir commis la pire attaque qu’ait connu la Nouvelle-Zélande, Brenton Tarrant a comparu ce samedi matin pour meurtre. Cet australien de 28 ans est suspecté d’avoir tué au moins 49 personnes de confession musulmane qui participaient à la prière du vendredi dans la ville de Christchurch. Au moins 48 autres sont grièvement blessés. Lourdement armé, l’attaque semble avoir été rigoureusement préparée.

Jacinda Ardern, la Première Ministre de Nouvelle-Zélande déclare :

"L'individu mis en cause a été appréhendé 36 minutes après avoir reçu la première alerte téléphonique. Le criminel était mobile. On a retrouvé deux autres armes à feu à l’intérieur du véhicule dans lequel il se trouvait, et son intention de continuer son attaque était absolument certaine."

Rapidement la police néo-zélandaise a fouillé la maison où résidait le terroriste présumé dans le sud du pays pour tenter d’en savoir plus sur les circonstances de cet attaque. L’homme aurait notamment séjourné en Europe ces derniers mois et se revendique du fascisme et d’un suprémacisme blanc.

Toute la journée, les habitants de Chistchurch ont afflué dans les parc de la ville pour rendre hommage aux victimes. Beaucoup d’entre elles étaient étrangères, venus chercher un meilleur avenir en Nouvelle-Zélande.