DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Suspension de l’opération navale européenne Sophia

Suspension de l’opération navale européenne Sophia
Tous droits réservés
REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne suspend ses interventions navales de secours aux migrants en Méditerranée. Officiellement l'opération Sophia est toujours maintenue mais sans toutefois les moyens nécessaires en mer. Lancée en 2015 cette mission européenne a pour objectif premier de démanteler les réseaux de trafiquants d'êtres humains et de former les garde-côtes libyens. Mais les deux navires déployés sont rappelés à quai entrainant de fait la fin du dispositif. "Sophia est une opération maritime sans les moyens navals, l'opération ne sera pas en mesure de mettre en œuvre son mandat", résume Maja Kocijancic, porte-parole de la Commission européenne.

Selon les estimations la mission Sophia a permis de sauver 45 000 personnes. Les Etats membres souhaitent toutefois prolonger à partir du 1er avril cette opération pour six mois supplémentaires. Seules la formation et la surveillance aérienne sont maintenues.

Pour les ONG cette suspension est inacceptable. Elles rappellent que l'année dernière plus de 2 000 demandeurs d'asile ont perdu la vie en tentant de traversée la Méditerranée. Selon Matteo de Bellis, chercheur pour Amnesty International, les migrants "font face à deux options. L'une est que personne ne viendra leur porter secours puisqu'il n'y a plus de navire en mesure de leur venir en aide. L'autre option est qu'ils soient interceptés par les garde-côtes libyens et renvoyés vers la Libye et placés dans des centres de détention". Les ONG n'ont plus le droit de porter secours aux migrants en Méditerranée et sans les moyens navals de l'opération Sophia, la traversée s'annonce encore plus dangereuse.