DERNIERE MINUTE

La vente libre de cannabis récréatif débute en Ontario, déjà la folie !

La vente libre de cannabis récréatif débute en Ontario, déjà la folie !
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

On a vraiment l'impression que les habitants de la province de l'Ontario, au Canada, étaient en manque... Dès l'ouverture des premiers magasins proposant du cannabis à usage récréatif, des centaines d'amateurs se sont rués sur la douce marchandise. C'est la région la plus peuplée du pays - environ 14 millions de personnes y vivent -, alors les commerçants et autres entrepreneurs peuvent se frotter les mains.

Le 17 octobre dernier, le Canada est devenu le deuxième pays dans le monde à légaliser la possession et la consommation de cannabis récréatif; l'Uruguay l'avait précédé depuis longtemps, depuis cinq ans exactement. Mais les Ontariens ne pouvaient jusque-là se procurer la drogue douce qu'en la commandant sur internet auprès de la société gouvernementale de distribution. La frustration de ne pas pouvoir sentir, toucher, voire goûter, s'est donc arrêtée le 1er avril. Et à Toronto, la capitale provinciale, ou à Ottawa, la capitale du pays, notamment, de longues files se sont formées rapidement devant les premières boutiques ouvertes.

25 permis délivrés, cela ne suffira pas

Il faut dire qu'en Ontario, alors que des milliers de professionnels ont fait la démarche pour pouvoir tenir un tel commerce, seulement 25 permis ont été délivrés pour le moment par les autorités provinciales. Et la vente de marijuana n'a réellement débuté que dans une dizaine de magasins. Chacune des dix provinces canadiennes a choisi son propre cadre de distribution. Au Québec, ce sont des boutiques gouvernementales qui en sont chargées, et elles sont tellement prises d'assaut qu'elles ont dû se résoudre à fermer quelques jours par semaine, afin d'éviter les ruptures de stock.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.