Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le "Brief de Bruxelles" : la BCE, les fertilisants et les prisons françaises

Le "Brief de Bruxelles" : la BCE, les fertilisants et les prisons françaises
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au sommaire du "Brief de Bruxelles" ce mardi 2 avril :

Le numéro 2 de la Banque centrale européenne prévient : les marchés n'évaluent pas correctement le risque d'un Brexit sans accord. Les conséquences sur la croissance dans la zone euro pourraient être plus fortes qu'annoncées. Luis de Guindos l'a déclaré devant des eurodéputés à Bruxelles.

La coalition au pouvoir en Allemagne n'a pas réussi à se mettre d'accord pour durcir la législation sur les fertilisants. L'enjeu est de limiter les nitrates pour protéger les nappes phréatiques. L'échéance fixée par Bruxelles a expiré. La balle est maintenant dans le camp de la Commission européenne.

Le nombre de suicides en prison en France est le plus élevé d'Europe. C'est le Conseil de l'Europe qui tire la sonnette d'alarme. En 2017, sur 10 000 détenus, 12 ont mis fin à leurs jours. La France est aussi l'un des trois pays de l'Union à avoir la plus forte densité carcérale.