Grand Prix d'Antalya : Au paradis des judokas

Grand Prix d'Antalya : Au paradis des judokas
Taille du texte Aa Aa

Le World Judo Tour s'arrête à Antalya sur la côte turquoise. Andreea Chitu a parfaitement inauguré l'étape turque vendredi, la Roumaine a tout écrasé sur son passage, fidèle à sa réputation de judokate spectaculaire.

En finale, elle domine la championne du monde 2013, Urantsetseg Munkhbat.Chitu s'est offert le luxe de mettre son adversaire au sol à deux reprises, pour une victoire nette dans la catégorie des -52 kg.

"J'aime le judo, j'aime le combat, c'est un sport magnifique qui vous offre beaucoup. C'est un sport très exigeant mentalement. En tout cas, j'aime mon style offensif."

Notre homme du jour est Kazakh, Yeldos Smetov. Le champion du monde 2015, vice-champion olympique 2016, confirme un début d'année convaincant chez les - 60kg. Après l'argent au Grand Slam de Paris, le voilà qui renoue avec l'or sur le circuit mondial, sa cinquième victoire sur le World Judo Tour.

Smetov domine en finale l'Ouzbek Kemran Nurillaev.

"Le Kazakhstan a remporté l'or et l'argent aujourd'hui. Il n y a pas de mots, cela montre clairement la progression du judo de haut niveau au Kazakhstan. Nous pouvons montrer l'exemple à nos juniors qui espérons le feront aussi bien que nous dans le futur. J'en suis même persuadé."

L'argent kazakh est remporté chez les femmes catégorie des -48kg, une catégorie où règne désormais l'ex-reine des - 52 kg, la toujours intouchable kosovare, Distria Krasniqi. L'ancienne championne du monde s'impose pour la troisième année consécutive sur les tatamis de la station balnéaire turque. En finale, elle n'a laissé aucune chance à Otgontset Galbadrakh.

Antalaya a profité de cette première journée pour se découvrir un nouveau talent national, Mihraç Akkuş. A 18 ans, pour sa première apparition sur le World Judo Tour, il réalise déjà des gestes de futur champion, comme ici, dans le combat pour le bronze perdu face au Brésilien Felipe Kitadai. Le public lui aura apprécié.