Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'offensive des forces loyalistes en Syrie : un autre fief djihadiste est tombé

L'offensive des forces loyalistes en Syrie : un autre fief djihadiste est tombé
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'offensive des forces gouvernementales syriennes pour reprendre les provinces d'Idlib et de Hama aux rebelles a débuté il y a près de deux semaines avec le soutien des troupes russes. Après des bombardements intenses, la ville de Qalaat al-Madiq est notamment tombée. C'était le principal fief djihadiste de la province d'Hama. Le coût humain de cette offensive est élevé. La commission d'enquête internationale et indépendante sur la Syrie dénonce l'escalade des affrontements, les plus importants depuis l'été dernier.

"Selon nous, toutes les parties impliquées dans ce conflit en Syrie se sont rendues coupables de graves violations des droits de l’homme, de crimes de guerre, etc. Nous ne sommes indulgents avec personne. Nous sommes vraiment consternés par le fait que toutes les parties ont ignoré les garanties internationales, ignoré la protection des civils à des fins politiques ou militaires lors de cette guerre en Syrie," a expliqué Hanny Megally, membre de la commission.

La Russie semble avoir perdu patience avec la Turquie qu'elle accuse de ne pas s'attaquer assez efficacement aux djihadistes et Bachar al-Assad veut lui aussi réaffirmer son autorité dans le nord de la Syrie.

En septembre 2018, Moscou et Ankara était parvenu à un accord sur une "zone démilitarisée". Accord qui devait séparer les territoires insurgés des zones gouvernementales et garantir un arrêt des hostilités.