DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival de Cannes : 21 films en course et une polémique

Festival de Cannes : 21 films en course et une polémique
Taille du texte Aa Aa

Qui remportera la Palme d'Or du festival de Cannes 2019 ?

21 films sont en compétition et cette année les grands habitués sont de retour sur la Croisette : Pedro Almodóvar, Quentin Tarantino, Arnaud Desplechin, Ken Loach, les frères Dardenne, ­Xavier Dolan ou encore Abdellatif Kechiche.

Sélectionnés pour la Palme, leurs films sont désormais entre les mains du jury présidé cette année par le réalisateur et producteur mexicain Alejandro González Iñárritu.

Et les femmes dans tout ça ? Au premier plan, on retrouve la réalisatrice Nadine Labaki, récompensée l'an dernier pour son film "Capharnaüm", présidera le jury dans la catégorie "Un certain regard".

Des zombies, les années 60 et le double d'Almodóvar

Au programme de cette sélection pour la Palme d'Or... Des zombis, avec "The Dead Don’t Die", une comédie américaine avec Bill Murray, Tilda Swinton et la chanteuse Selena Gomez au casting. Tous sont réunis dans la localité de Centerville, au milieu des morts-vivants venus hanter les habitants.

Dans un autre registre... Un retour dans le passé, qui résonne avec le présent. Dans "Once Upon a Time in Hollywood", Quentin Tarantino nous plonge dans l'univers hollywoodien de la fin des années 60, en pleine libération sexuelle. Leonardo DiCaprio incarne une star du western oubliée, Brad Pitt sa doublure. Deux hommes qui vont devoir s'adapter pour relancer leur carrière.

Egalement de retour sur les marches... Le duo Pedro Almodovar et Antonio Banderas. Ce dernier incarne un double du réalisateur espagnol, dans le film "Douleur et Gloire", qui revient entre autres sur son enfance. Un titre à l'image du CV cannois d'Almodóvar : de nombreuses récompenses au fil des ans, mais un léger goût d'inachevé, car jamais l'Espagnol n'a remporté une seule palme d'or...

Alain Delon à l'honneur : la polémique enfle

Mais lorsqu'on observera le Festival de Cannes de long en large... Alain ne sera jamais très loin.

L'acteur français Alain Delon se verra décerner une Palme d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Une décision qui ne fait pas l'unanimité : une association féministe américaine a notamment lancé une pétition, reprochant reproche à l’acteur des positions « racistes, homophobes et misogynes ».

Le nom d'Alain Delon vient donc s'ajouter à la liste des personnalités décorées depuis 1997 : on y trouve Woody Allen, Clint Eastwood, Bernardo Bertolucci, Jane Fonda ou encore Agnès Varda.

Le Festival de Cannes prend la défense de l'acteur

Dénonçant une "police politique", Thierry Frémaux a défendu l'acteur français : "Alain Delon a le droit de penser ce qu'il pense", a insisté le délégué général du festival estimant "compliqué de juger avec les lunettes d'aujourd'hui des choses qui se sont passées et dites il y a quelques années".

Alain Delon a reconnu dans le passé avoir giflé des femmes et qualifié l'homosexualité de "contre-nature".

Il faut visiblement de "tout" pour faire un Cannes...