Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Belgique, Albert II cède

En Belgique, Albert II cède
Taille du texte Aa Aa

Après six ans de bataille judiciaire, il a finalement accepté de se soumettre à un test ADN. L'ancien roi des Belges Albert II a cédé aux injonctions de la justice et à la demande de celle qui dit être sa fille. Ce mardi, un échantillon de sa salive a été prélevé pour trancher la question de cette paternité qui fait régulièrement la une des journaux dans le royaume.

A l'origine de l'affaire ; Delphine Boël, une artiste plasticienne de 51 ans, qui assure être née de la liaison d'Albert II avec Sibylle de Sélys Longchamps.

Le résultat du test restera confidentiel, du moins jusqu'à la fin de la procédure en cassation, introduite par les avocats de l'ancien souverain en février. Depuis le 16 mai, il devait payer une astreinte de 5 000 euros par jour pour son refus de se soumettre au test.