DERNIERE MINUTE

Condamné pour pédophilie, le cardinal Pell visé par une procédure civile

Condamné pour pédophilie, le cardinal Pell visé par une procédure civile
Taille du texte Aa Aa

Le cardinal australien George Pell, déjà condamné pour pédophilie, risque de nouveaux démêlés avec la justice, désormais accusé dans une plainte portée au civil d’avoir couvert un prêtre dont il savait qu’il abusait d’enfants.

La plainte a été déposée vendredi auprès de la Cour suprême de l’Etat de Victoria par un homme qui affirmé avoir été abusé par le frère chrétien Edward “Ted” Dowan lors de scolarité à Melbourne au début des années 1980, a rapporté la presse locale.

George Pell, ex-numéro trois du Vatican, qui était à l‘époque évêque vicaire à l‘éducation pour la région de Ballarat (sud), est accusé d’avoir permis l’ecclésiastique de passer d’une école à une autre alors qu’il était au courant de faits qui lui sont reprochés.

“Pell doit répondre non seulement pour ses propres crimes mais aussi pour ceux commis par d’autre prêtres et frères dont il a autorisé la mutation d’une école à l’autre et d’une paroisse à l’autre”, a dit Michael Magazanik, l’avocat de la victime, cité par le journal The Australian.

Outre George Pell, la Commission catholique pour l‘éducation, l‘évêque de Ballarat Paul Bird et l’archevêque de Melbourne Peter Comensoli sont mentionnés dans la plainte, selon la même source.

L’affaire doit faire l’objet d’une médiation.

George Pell a fait appel de sa condamnation pénale pour actes de pédophilie.

A l’issue d’une audience jeudi, les trois magistrats de la Cour suprême ont mis leur décision en délibéré et on ignore quand elle sera annoncée. Ils peuvent confirmer la condamnation, ordonner un nouveau procès ou acquitter le prélat.

George Pell avait été reconnu coupable en décembre de cinq chefs d’accusation portant sur des agressions sexuelles commises contre deux enfants de choeur en 1996 et 1997. Il avait ensuite été condamné en mars à six ans d’emprisonnement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.