Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles manifestations contre le pouvoir à Haïti

Nouvelles manifestations contre le pouvoir à Haïti
Taille du texte Aa Aa

Des scènes d'émeute et des flammes... Haïti, confrontée à une crise politique en surchauffe.

Plusieurs milliers d'Haïtiens ont manifesté dimanche dans la capitale, Port-au-Prince, pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse, accusé d'être au coeur d'un "stratagème de détournements de fonds".

La manifestation, qui a fait un mort, a été émaillée en fin de parcours de violentes échauffourées opposant de jeunes manifestants aux forces de l'ordre. Et deux bâtiments ont été incendiés.

La Cour des comptes a publié la semaine dernière un rapport accablant concernant l'utilisation du fonds Petrocaribe, un programme de développement parrainé par le Venezuela, qui se révèle être un nid à corruption.

"Où est l'argent de Petrocaribe?! Jovenel Moise doit quitter le pays. Ils nous assène des tirs de gaz lacrymogènes", déclare ce manifestant.

"C'est une manifestation contre la corruption et l'impunité. Et la raison pour laquelle nous sommes là c'est que les fonds de Petrocaribe ont été dérobés par les personnes au pouvoir. Donc nous appelons à la démission du président pour que se tienne un procès", dit cette autre manifestante.

En février, Haïti avait déjà connu une semaine de violentes manifestations contre le pouvoir qui avaient fait au moins 7 morts.

Elles avaient entraîné la chute du gouvernement, mais depuis le processus politique tourne au ralenti. Pas de ministres en fonction ni de budget voté... Une fragilité institutionnelle qui aggrave la situation économique du pays, déjà confronté à une forte inflation et une pauvreté grandissante.