Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Basket: les Bleus blindés en défense pour le Mondial

Le Français Rudy Gobert, le 29 juin 2017 à Paris
Le Français Rudy Gobert, le 29 juin 2017 à Paris -
Tous droits réservés
Benjamin Cremel
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Bleus iront en Chine avec une équipe blindée en défense pour disputer le Mondial de basket, du 31 août au 15 septembre, où toutes leurs stars de NBA et d’Euroligue seront au rendez-vous.

Le retour de Rudy Gobert et de Nicolas Batum, qui avaient fait l’impasse sur l’Euro-2017, renforce la carapace des Français, mais Vincent Collet a voulu encore serrer les boulons en retenant dans sa préliste de quinze des joueurs pas forcément très connus ou très expérimentés, mais réputés efficaces dans la besogne défensive.

C’est le cas du jeune meneur Frank Ntilikina, sélectionné malgré une deuxième saison ratée en NBA avec les New York Knicks, et aussi de Timothée Luwawu-Cabarrot, passé en cours de saison des Oklahoma City Thunder aux Chicago Bulls, et d’Axel Toupane.

Pour faire partie du groupe final des douze, ils devront faire leurs preuves pendant la préparation, jalonnée de huit matchs amicaux face à quelques fortes équipes (Serbie, Argentine, Turquie). Ce sera le cas pour l’ailier fort Amath Mbaye, récompensé pour sa belle saison avec Bologne, vainqueur de la Ligue des champions (C3).

- La leçon de 2017 /p>

“L’aspect défensif est vital. Ce qui m’a frappé en 2017, c’est qu’on était devenu très faible défensivement alors qu’on avait construit nos précédents succès d’abord là-dessus”, a expliqué Collet.

A l’Euro-2017, la France avait échoué dès les huitièmes de finale face à l’Allemagne, l‘équipe qu’elle affrontera dans son premier match du Mondial à Shenzhen. L‘ère post-Parker commençait par un fiasco après l‘âge d’or des médailles, dont une de bronze lors de la précédente édition du Mondial en 2014.

Avec la porosité défensive, c’est l’insuffisance de l’esprit d‘équipe qui avait conduit à l‘échec, d’où la volonté du sélectionneur d’améliorer la communication au sein du groupe.

“Il faut qu’on devienne une vraie équipe, ce qu’on n‘était pas totalement en 2017, qu’on affiche une volonté réelle dans ce domaine et que ce soit visible sur terrain”, dit Collet.

“Ouvrir la discussion” –

Le sélectionneur a prévu “d’ouvrir la discussion, de libérer la parole pour sceller un pacte” dès le premier jour de la préparation le 27 juillet. Tous les sujets seront abordés, y compris le maintien ou pas de Nicolas Batum comme capitaine après la retraite de Boris Diaw, et l‘éventuelle utilisation de Nando De Colo comme sixième homme.

En Chine, les Français joueront dans une première poule abordable (Allemagne, Jordanie, République Dominicaine), avant de “croiser” avec les deux premiers d’un groupe redoutable (Australie, Canada, Lituanie). Il faudra finir premier sous peine de se heurter aux intouchables Américains dès les quarts, ce qui mettrait en péril la qualification directe pour les Jeux de Tokyo, réservée aux deux premiers Européens.

“On a une très forte équipe, mais on va jouer contre d’autres très fortes équipes. Il serait malhonnête de dire qu’aujourd’hui on est plus fort que l’Australie”, a souligné Collet.

L’entraîneur a formé une réserve de sept joueurs, dont le pivot Moustapha Fall et l’arrière Edwin Jackson, qui ne commenceront pas la préparation mais devront se tenir prêts pour pallier d‘éventuelles blessures. Les jeunes Alexandre Chassang et Théo Maledon seront des partenaires d’entraînement mais n’iront pas en Chine.

. La préliste des 15

Meneurs: Thomas Heurtel (Barcelone/ESP), Andrew Albicy (Andorre/ESP), Frank Ntilikina (New York/NBA)

Arrières: Nando De Colo (CSKA Moscou/RUS), Evan Fournier (Orlando/NBA), Paul Lacombe (Monaco)

Ailiers: Nicolas Batum (Charlotte/NBA), Timothé Luwawu-Cabarrot (Chicago/NBA), Axel Toupane (Olympiakos/GRE)

Ailiers forts: Louis Labeyrie (Valence/ESP), Amath Mbaye (Bologne/ITA), Adrien Moerman (Efes Istanbul/TUR)

Pivots: Rudy Gobert (Utah/NBA), Mathias Lessort (Malaga/ESP), Vincent Poirier (Vitoria/ESP)

Les réservistes: Moustapha Fall (Kouban/RUS), Edwin Jackson (Buducnost/MNE), Lahaou Konaté (Nanterre), Elie Okobo (Phoenix/NBA), Yakuba Ouattara (Monaco), Léo Westermann (Kaunas/LIT), Guerschon Yabusele (Boston/NBA)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.