PUBLICITÉ

Nouvelle-Zélande : l'auteur des attentats de Christchurch plaide non-coupable

Nouvelle-Zélande : l'auteur des attentats de Christchurch plaide non-coupable
Tous droits réservés 
Par Malia Coutand avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Brenton Tarrant, l’Australien extrémiste, a plaidé non-coupable contre tous les chefs d'accusation qui lui sont reprochés. Le 15 mars dernier, il avait ouvert le feu dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch. 51 fidèles sont morts.

PUBLICITÉ

Dans la prison de haute sécurité d'Auckland où il est incarcéré, Brenton Tarrant, l'auteur des attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a plaidé non-coupable ce vendredi.

Cet Australien de 28 ans qui se définit lui-même comme un "suprémaciste blanc" a ouvert le feu le 15 mars dernier dans deux mosquées de l'une des plus grandes villes néo-zélandaises. La tuerie a choqué le monde entier.

L'audience de Brenton Tarrant a été retransmise en visio-conférence. Les avocats du tueur ont défendu la non-culpabilité de leur client pour la quarantaine de chefs d'accusation qui lui sont reprochés. Le juge a fixé la date du procès au 4 mai 2020, il devrait s'étaler environ sur six semaines. Les juristes estiment qu'il s'agira du plus grand procès jamais organisé en Nouvelle-Zélande.

C'est le sourire au lèvres que l'accusé s'est présenté à l’audience, un comportement qui a suscité la colère des victimes et de leur proches. La tragédie a coûté la vie à 51 fidèles musulmans. L'assaillant avait filmé ses atrocités puis diffusé les images, en direct sur Facebook.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque au couteau "terroriste" dans une église de Sidney

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie

Russie : trois personnes arrêtées lors d'une opération antiterroriste au Daghestan