Pour ses 100 ans, Citroën revisite son passé

Pour ses 100 ans, Citroën revisite son passé
Taille du texte Aa Aa

Paris, quai André-Citroën. C'est là, qu'il y a cent ans naissaient les premières usines de la célèbre marque automobile française, qui propose un musée à ciel ouvert pour célébrer son centenaire.

Quai André-Citroën : là où tout a commencé

L'occasion de redécouvrir les anciens modèles de Citroën, et notamment ses plus légendaires comme la "Traction Avant", une "2 CV" conduite par James Bond, ou la "DS", la voiture des Présidents.

"Citroën est née ici, dans le 15ème arrondissement de Paris. Il y avait une usine dans laquelle ont été produits les premiers véhicules de la marque. La Citroën "Type A", par exemple, a été assemblée ici en 1919 et dans les années 1920. Donc ,on revient au cœur même de Citroën, à ses origines, et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé d'être ici aujourd'hui", souligne la PDG de Citroën, Linda Jackson.

Le succès de la "2 CV"

Comme ses concurrents, Citroën a dû aussi attirer les sportifs avec sa "Petite Rosalie", mais elle a surtout séduit les Français, et pas que, avec sa "2 CV", la fameuse "deudeuche", un véhicule conçu pour transporter quatre personnes et 50kg de pommes de terre, pouvant rouler à 60 Km/heure. La voiture de ville idéale à destination du grand public.

"LA 2CV, elle va marquer une rupture, parce qu'elle va encore rendre plus accessible les voitures au plus grand nombre. C'était le cahier des charges qui avait été donné à l'époque, en l’occurrence de pouvoir proposer une voiture qui corresponde à toutes les utilités", souligne Xavier Crespin, le directeur général de l'association «l'Aventure Peugeot Citroën DS».

Citroën met le cap sur l'avenir

On redécouvre aussi la "Traction Avant" de Citroën, utilisée sous l'Occupation et très prisée des gangsters pour ses qualités de route exceptionnelle, ou la "DS" qui a transporté des Présidents.

A 100 ans, Citroën se projette maintenant vers l'avenir et affiche ses ambitions avec des prototypes futuristes.