Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Malte met fin au bras de fer entre l'ONG Mediterranea et Rome

Malte met fin au bras de fer entre l'ONG Mediterranea et Rome
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le navire humanitaire de l'ONG italienne Mediterranea n'accostera pas à Lampedusa. Le gouvernement maltais a mis fin au nouveau bras de fer qui se profilait entre les sauveteurs de migrants et Rome. Malte envoie un navire militaire chercher la cinquantaine de personnes secourus jeudi après-midi par le bateau "Alex and co". En échange, l'Italie accueillera cinquante migrants déjà sur l'île de Malte.

"Nous les avons trouvés sur un canot pneumatique qui flottait encore, mais le problème c'est qu'ils étaient dans la zone de recherche libyenne, une vedette des gardes-côtes libyens arrivait, on a dû se dépêcher de les faire monter à bord", explique Giulia Berberi, médecin à bord du voilier.

Ces dernières semaines, des dizaines de candidats à l'exil tentant de rallier l'Italie depuis l'ouest de la Libye ont été secourus au large de la Tunisie. Mardi, une embarcation avec plus de 80 migrants à bord a fait naufrage et des dizaines de morts sont à craindre.

Guinéens, Ivoiriens, Burkinabés et Maliens ont passé deux jours dans l'eau accrochés aux reste de leur canot avant d'être secourus. Un jeune Malien, désormais dans un centre d'accueil à Tunis, témoigne :

"Nous avons pris un peu de bois qui était à bord du bateau, on s'est accroché à ça, on a passé deux jours comme ça assis sur une planche."

Souleiman Couibaly a été sauvé in extremis avec trois autres naufragés par un bateau tunisien. L'un d'entre eux est mort à l'hôpital, l'autre est dans un état critique.