Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Urgence sanitaire mondiale déclarée en République démocratique du Congo

Vaccination dans le centre de santé Himbi à Goma
Vaccination dans le centre de santé Himbi à Goma -
Tous droits réservés
REUTERS/Olivia Acland
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'OMS a déclaré l'Etat d'urgence sanitaire mondiale en République démocratique du Congo.

L'organisation mondiale de la santé a pris cette décision trois jours après l'apparition d'un premier cas d'Ebola à Goma, ville d'un million d'habitants au carrefour entre le Rwanda et l'Ouganda. Le gouvernement congolais a accueilli la nouvelle de façon mitigée, très critique envers le possible rôle des ONG en coulisse pour "lever des fonds".

L'épidémie d'Ebola a déjà tué 1 668 personnes dans toute la région du Nord-Kivu en près d'un an.

"Je mets l'accent sur le fait que l'OMS ne recommande pas de restrictions de voyages ou de commerce. Ce qui, plutôt que de stopper Ebola, peut entraver la lutte contre l'épidémie. De telles restrictions obligent les gens à utiliser des postes frontaliers informels et non surveillés, ce qui accroît le risque de propagation des maladies" a expliqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

L'OMS a aussi annoncé que l'épidémie de rougeole en RDC avait déjà tué plus qu'Ebola et le choléra réunis cette année (soit 1 981 personnes pour 115 000 cas depuis le 1er janvier).

La dernière fois que l'OMS a déclaré l'Etat d'urgence sanitaire mondiale, c'était en 2014 pour la grande épidémie d'Ebola qui a tué 11 000 personnes en Afrique de l'Ouest.