Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE
Partir en vacances... dans le décor de sa série préférée !

Partir en vacances... dans le décor de sa série préférée !

Le Highclere Castle n'a jamais vu passer autant de visiteurs dans ses jardins... Cette demeure victorienne, dans le sud de l'Angleterre, n'est autre que le château de la célèbre série Downton Abbey, devenu un haut lieu touristique.

"J'ai vu tous les épisodes. C'est étonnant de voir que des personnes vivent encore ici et prennent soin du lieu. La série est ancrée dans la réalité", explique Michael, fan de la première heure de Downton Abbey.

Ce qu'on appelle le "set-jetting" fait de plus en plus d'adeptes, de nombreux touristes organisent ainsi leurs vacances en fonction de leurs séries préférées. Ce qui n'est pas forcément du goût des résidents locaux...

"Certains visiteurs vont jusqu'à prendre des selfies chez les gens, dans les chambres de leurs cotages... Le pire, c'est quand des touristes se précipitent dans l'église alors qu'il y a un enterrement", explique Chris Jackson, responsable du tourisme pour la région de Cotswold, où se déroule le tournage de la série.

Des clichés dénoncés par les habitants

Changement dé décor, mais même frustration de la part des habitants en Italie...

La ville de Naples, déjà très touristique, attire elle aussi des fans de séries. Le quartier de Scampia, où se déroule la série Gomorra sur la mafia napolitaine, se retrouve ainsi dans la liste des incontournables.

"Je n'aime pas la série Gomorra. Les gens qui ont fait la série n'ont rien compris. Scampia, c'est tout autre chose, ce n'est pas la Camorra. Tout le monde ici vous le dira", souligne Tina, une résidente du quartier.

Dans un tout autre registre, la ville de Tchernobyl connaît également un boom touristique grâce au succès de la série éponyme. Depuis l'ouverture du site de la catastrophe nucléaire en 2011, les agences ukrainiennes constatent une affluence en constante expansion.