Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hong Kong : les manifestants pro-démocratie toujours mobilisés

Hong Kong : les manifestants pro-démocratie toujours mobilisés
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Hong Kong, plusieurs milliers de manifestants entament leur troisième mois de mobilisation. Ils organisent des rassemblements non autorisés qui donnent lieu à de nombreux affrontements tendus entre les activistes politiques et les forces de l'ordre.

Carrie Lam dans le viseur des manifestants

A l'origine de leur colère : le projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine. Le gouvernement hong kongais a suspendu ce texte controversé, mais les manifestants eux réclament son abandon pur et simple, ce que refuse de faire Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong. Choisie par Pékin, sa légitimité est largement contestée.

C'est ce qu'explique un manifestant, qui reste visage caché : "Carrie Lam a déclaré que le projet de loi d'extradition était en fin de vie. Et bien retirez-le ! Aujourd'hui, cela fait déjà deux mois que nous sommes mobilisés, elle n'a jamais parlé de retrait. Sur le site internet du conseil législatif, il y a toujours ce traité d'extradition qui est mentionné. C'est pour cela que nous nous réunissons."

Un sit-in à l'aéroport international

Autre opération coup de poing à l'aéroport international de la ville. Des milliers de personnes s'y sont rassemblées dès vendredi pour y effectuer un sit-in qui doit durer trois jours. Leur objectif : sensibiliser à leur cause les visiteurs étrangers .

L'ancienne colonie britannique est secouée par un mouvement de protestation inédit depuis sa rétrocession par Londres en 1997. Presque tous les jours, des manifestants se réunissent pour dénoncer la légitimité du pouvoir central chinois.