DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’ivoire toujours commercialisé dans l’UE

euronews_icons_loading
L’ivoire toujours commercialisé dans l’UE
Tous droits réservés  REUTERS/Dinuka Liyanawatte
Taille du texte Aa Aa

La pression s'accentue sur l'Union européenne pour mettre un terme aux transactions de l'ivoire entre les pays membres. Réunie à Genève, la Convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES) n'est cependant pas parvenue à fermer ce marché intérieur. La décision est reportée à l'année prochaine. Pour les ONG la législation actuelle n'est pas suffisante. "Il y a des lacunes, en particulier concernant l'ivoire travaillé, l'ivoire qui a été sculpté en un objet. En théorie si c'est une antiquité l'objet peut être vendu dans l'Union, mais il n'y a aucune preuve que ces pièces sont antiques. Les criminels utilisent cette définition pour le trafic illégal de l'ivoire", précise Matt Collis, responsable de la politique internationale à l’International Fund for Animal Welfare (IFAW).

L'objectif est de préserver la population d'éléphants. Selon le WWF 60% des décès du plus grand mammifère terrestre sont le résultat du braconnage. Les ONG appellent donc l'UE à renforcer ses règles sur le marché intérieur. Certains pays membres comme la France, la Belgique, le Royaume-Uni et les Pays-Bas veulent avancer dans ce sens.