DERNIERE MINUTE

G7 : la marche des ONG rassemble des milliers de personnes

G7 : la marche des ONG rassemble des milliers de personnes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une marche sans accroc pour faire résonner en toute sérénité mais avec ferveur les revendications des opposants au G7… Des milliers de manifestants ont marché d'Hendaye côté français à Irun en Espagne. Quatre kilomètres et une multitude de profils, altermondialistes, sympathisants basques et écologistes confondus.

« La marche se déroule, pour l'heure, dans une ambiance plutôt festive, rapporte notre envoyé spécial, Guillaume Petit. Regardez ces manifestants qui sont venus avec des canots de sauvetage en référence, évidemment, à la crise migratoire en Méditerranée. Il y a beaucoup de revendications dans cette manifestation et une d'entre elles est l'environnent, à l'heure où « la maison brûle ». C'est ce qu'a dit Emmanuel Macron, concernant le désastre humanitaire et écologique en Amazonie. »

Dave est venu d'Irlande. Pour lui, c'est l'avenir de la planète qui devrait être au centre des actions politiques :

« Nous détruisons notre planète et ces enfants vont en souffrir, dit-il. Donc tous les parents qui disent aimer leurs enfants devraient être ici, en train de manifester pour l'environnement. »

« Sous prétexte d'avoir une conférence climatique, on a vu des milliers d'avions, d'hélicos, de voitures, proteste une participante. Ce n'est pas très écolo. C'est un peu l'inverse de ce qu'on attend. On espère qu'un jour il y aura une meilleure conscience, mais ça avance ! On le voit là, parmi les manifestants, il y a toutes les générations et c'est ça qui compte. »

Les autorités françaises redoutaient des débordements durant cette manifestation, la seule qui ait été autorisée en marge du G7 de Biarritz, mais aucun incident n'est venu la troubler et les forces de police sont restées discrètes.

Droits des LGBT, Palestine, droits sociaux… Les dirigeants des sept puissances ont été interpellés sur de très nombreux dossiers, mais leurs doubles - affublés de têtes en carton-pâte -semblaient faire peu de cas de ces injonctions. La guerre des images se joue aussi sur la plage.

Vendredi soir, des heurts avaient opposé forces de l'ordre et manifestants à Urrugne. 17 personnes avaient été interpellées.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.