EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Amazonie : Bolsonaro cherche des pare-feux

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, le 23/08/2019
Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, le 23/08/2019
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les incendies en Amazonie inquiètent plusieurs dirigeants politiques dans le monde, ainsi que de nombreuses ONG. Pointé du doigt pour son inaction, le président brésilien Jair Bolsonaro s'est lancé dans une contre-offensive.

PUBLICITÉ

Chaque jour, de nouveaux départs de feux sont enregistrés en Amazonie. Et face à l'ampleur du désastre, les voix se multiplient pour faire pression sur le gouvernement brésilien, accusé de passivité.

Ces incendies, il en sera question lors du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz en France.

Alors, évidemment, Jair Bolsonaro n'apprécie guère d'être ainsi montré du doigt.

Il l'a exprimé d'abord sur Twitter, en s'en prenant directement au chef de l'Etat français : "évoquer les affaires amazoniennes au G7 sans la participation de la région relève d'une mentalité colonialiste dépassée au XXIe siècle".

Son mécontentement, le président brésilien l'a ensuite exprimé ce vendredi soir à la télévision.

Il y a des feux de forêts partout dans le monde, a-t-il dit, et cela ne peut pas servir de prétexte à d'éventuelles sanctions internationales.
Le Brésil restera, comme il l'a été jusqu'à présent, un pays ami de tous et responsable de la protection de la forêt amazonienne.
Jair Bolsonaro
Président du Brésil

Et d'ajouter que l'armée pouvait être appelée en renfort par les gouverneurs des régions les plus sinistrées.

Une indignation qui se propage dans le monde

Cette contre-offensive de Jair Bolsonaro suffira-t-elle à éteindre le feu des critiques ? Pas sûr, tant l'indignation se propage depuis quelques jours.

En témoigne les nombreuses manifestations organisées ce vendredi au Brésil.

Bolsonaro ne fait que défendre les intérêts d'une minorité, explique cette avocate. Il défend l'industrie agro-alimentaire. Il veut enrichir un peu plus les plus riches. Il ment quand il dit que l'Amazonie est à nous.
Dolina Sol Pedros de Toledo
Avocate

Mais il n'y a pas qu'au Brésil que la colère se manifeste.

Des rassemblements étaient organisés ce vendredi dans plusieurs pays, souvent devant les ambassades du Brésil, à l'appel d'ONG.

Certaines réclament tout simplement la destitution de Jair Bolsonaro.

REUTERS/Charles Platiau
Manifestation devant l'ambassade du Brésil à Paris, le 23/08/2019REUTERS/Charles Platiau

L'Amazonie et l'accord UE-Mercosur

Cette crise diplomatique pourrait avoir des répercussions économiques. La France menace de bloquer le projet d'accord commercial entre l'Union européenne et le Mercosur.

Vu de Bruxelles

A Bruxelles, on se dit très préoccupé par cette situation des incendies en Amazonie.

L'Amazonie est la plus grande forêt tropicale de la planète et elle contient un dixième des espèces mondiales.C'est pourquoi nous nous félicitons de l'intention du président (français) Macron de discuter de cette question lors du G7. Car il y a effectivement urgence.
Mina Andreeva
Porte-parole de la commission européenne

- avec agences -

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

G7 : la marche des ONG rassemble des milliers de personnes

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus