DERNIERE MINUTE

Economie : la baisse du chômage rassure entreprises et ménages

Economie : la baisse du chômage rassure entreprises et ménages
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Avec AFP

Le climat des affaires et le moral des ménages sont tous deux restés stables en France au mois d'août, au-dessus de leur moyenne de longue période, a rapporté mardi l'Insee sur fond de baisse du chômage.

Le climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprises des principaux secteurs d'activité marchande, s'établit à 105 points, a précisé l'Institut national des statistiques dans un communiqué.

Si tous les secteurs se situent au-dessus de la moyenne de longue période qui est de 100, le commerce de détail perd quatre points à 101, tandis que l'industrie manufacturière en gagne un à 102, le secteur qui se porte le mieux restant le bâtiment à 111 (stable).

"L'ensemble de l'économie reste dans la zone indiquant un climat conjoncturel favorable", selon l'Insee.

Le climat de l'emploi de son côté se replie à 104 points, après 106 en juillet, son plus faible niveau depuis septembre 2016, soit près de trois ans. "Cette détérioration est essentiellement le fait de la forte baisse du solde d'opinion relatif à l'emploi passé dans le commerce de détail", analyse l'institut.

L'indice de confiance des ménages est par ailleurs resté stable au mois d'août, marquant une inflexion après sept mois de progression consécutive.

Si la crainte de perdre son emploi a poursuivi sa décrue sur fond de diminution du taux de chômage, la part de ceux qui estiment que le niveau de vie en France s'est amélioré a également diminué, selon l'Insee.

Par rapport à leur situation personnelle, les Français font en revanche état d'une légère amélioration de leur situation financière passée et anticipent une stabilisation pour l'avenir.

La proportion de ceux qui jugent opportun de faire des achats importants est inchangée par rapport à juillet, au-dessus de sa moyenne de longue période, tandis que ceux qui estiment que c'est le moment d'épargner augmente, tout en restant en deçà de la moyenne.

La crainte du chômage est à son plus bas niveau depuis octobre 2018 "bien au-dessous de sa moyenne de longue période", précise l'Institut, sur fond de poursuite du recul du taux de chômage, désormais de 8,5%.

Enfin, les ménages sont un peu plus nombreux à penser que les prix vont augmenter au cours des 12 mois qui viennent.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.