PUBLICITÉ

Hong Kong : le pouvoir veut intimider Wong et Chow, figures de la révolte

Hong Kong : le pouvoir veut intimider Wong et Chow, figures de la révolte
Tous droits réservés 
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Joshua Wong et Agnès Chow, deux figures de la protestation contre le pouvoir hongkongais et le régime chinois, ont été arrêtés plusieurs heures puis libérés sous caution. Une grande manifestation, interdite par la police, est prévue samedi.

PUBLICITÉ

C'est un signe flagrant de nervosité de la part du pouvoir hongkongais avant lamanifestation du mouvement pro-démocratie prévue ce samedi mais interdite par la police, et qui par conséquent est à haut risque. Deux figures de la contestation contre les autorités épaulées par le régime communiste chinois, Joshua Wong et Agnès Chow, ont été arrêtées coup sur coup vendredi matin. Des membres des forces de sécurité ont intercepté Wong vers 7 heures et demie dans son quartier sur l'île d'Ap Lei Chau : le parti Demosisto, dont le jeune homme de 22 ans est le secrétaire général, l'a annoncé sur son compte Twitter.

"Alors qu'il marchait entre son domicile et la station de métro de South Horizons, précise le tweet, @joshuawongcf a été poussé de force dans un véhicule monospace banalisé, dans la rue, en plein jour. Nos avocats suivent désormais le dossier" :

Selon le président de Demosisto,Nathan Law, Joshua Wong a été emmené par des policiers au commissariat central de Wan Chai. Aucun motif n'a été avancé. Puis, un peu plus tard, la numéro 3 du parti, Agnès Chow, a été arrêtée à son tour à son domicile puis détenue dans le même commissariat**.** Demosisto l'a confirmé sur un autre tweet.

A la mi-journée, les deux militants ont finalement été relâchés mais après avoir payé une caution.

Des "parapluies" à la "pro-démocratie"

Joshua Wong s'est fait connaître dans sa lutte contre le régime chinois, dont la domination sur Hong Kong reste extrêmement forte, dès l'âge de 17 ans au coeur du "Mouvement des parapluies". En 2014, cette fronde avait duré pas moins de 79 jours mais en vain. Une foule de protestataires hongkongais était mobilisée quotidiennement pour exiger des réformes démocratiques, Pékin n'avait fait absolument aucune concession. Ce samedi, leurs successeurs du mouvement pro-démocratie entendent justement marquer le 5ème anniversaire de la révolte pacifique des parapluies.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hong-Kong : élections locales ou référendum officieux ?

Nouvelles scènes de chaos à Hong Kong

Hong Kong : chronique d'une autonomie toujours plus menacée par Pékin