Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le voyagiste Thomas Cook au bord de la faillite

Le voyagiste Thomas Cook au bord de la faillite
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Thomas Cook est au bord de la faillite. S'il ne trouve pas de financements, rapidement, l'un des plus vieux voyagiste européen pourrait laisser des milliers de touristes sur le carreau.

Plan de sauvetage

Il existe un plan de reprise par le chinois Fosun. Le principal actionnaire du groupe et propriétaire du Club Med devrait lui verser 508 millions d'euros, devenant ainsi propriétaire de 75% de l'activité de tour-opérateur, ainsi que 25% de la compagnie aérienne. Les banques, créancières de Thomas Cook s'engagent elles, à convertir sa dette pour racheter le reste de la compagnie. Mais il manque à l'agence de voyage plus de 220 millions d'euros pour boucler sa restructuration.

L'addition pour éviter à Thomas Cook de sombrer grimpe désormais à plus de 1 milliard de livres (1,13 milliard d'euros).

Course contre la montre

Ce plan de sauvetage devait être mis en place début octobre mais le voyagiste doit encore obtenir une série de feux verts, des autorités de régulation.

Thomas Cook connait des difficultés persistantes face à la concurrence d'autres voyagistes, le groupe a accumulé des dettes de plus d'un milliards d’euros.

Des difficultés, que l'une des plus grandes entreprises britanniques ne pourrait peut être pas dépasser. Ce spécialiste des voyages clé en main existe depuis près de 180 ans, emploie plus de 20.000 personnes dans le monde, et est propriétaire de 200 structures hôtelières, et de 4 compagnies aériennes Le groupe brasse plus de 22 million de clients chaque année dans plus de 16 pays.

Dégringolade en bourse

Le risque de faillite a fait a s'effondrer un peu plus le cours de des actions en Bourse, qui dégringolaient de 22,89% à 3,45 pence à la Bourse de Londres