Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L’épine catalane au Parlement européen

L’épine catalane au Parlement européen
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Ne volez pas notre vote". C'est sous ce slogan que se rassemblent tous les mardis devant le Parlement européen les indépendantistes catalans. Ils réclament le droit à leurs eurodéputés, élus en mai dernier, de siéger dans l'hémicycle. Mais les poursuites devant la justice espagnole les empêchent prêter serment et d'occuper leur fonction à Bruxelles. "Plus de deux millions de personnes restent sans représentation parlementaire européenne", insiste Carles Puigdemont.

La Cour suprême espagnole a décidé de retirer ses mandats d'arrêt internationaux après le refus par la justice allemande d'extrader l'ancien président de Catalogne. Le parti centriste espagnol Ciudadanos réclame désormais une réforme du mandat d'arrêt européen. "Le fait que Carles Puigdemont soit là au pied du Parlement et non pas en prison est un problème européen", assure le libéral Jordi Canas. Le candidat désigné au poste de Commissaire européen en charge de la Justice, le Belge Didier Reynders, dit songer sérieusement au lancement d'une proposition de réforme de ce système.

Un Polonais pour mener la PAC

Janusz Wojciechowski a fondé sa carrière politique sur les questions agricoles. Le Polonais a donc hérité du portefeuille de l'Agriculture dans la prochaine Commission européenne. Tout d'abord membre du parti paysan avant de rejoindre les ultraconservateurs du parti Droit et justice, il a siégé pendant près de 12 ans au sein de la commission Agriculture du Parlement européen, dont il fut l'un des vice-présidents. Toutefois ses détracteurs estiment que seuls deux thèmes le passionnent : le bien-être animal et l'harmonisation des soutiens entre anciens et nouveaux pays membres.

Sa mission prochaine sera de finaliser la réforme de la PAC, la Politique agricole commune. Le Polonais devra aussi inscrire son action dans le cadre du pacte environnemental, voulu par la prochaine présidente de la Commission européenne. Ursula von der Leyen souhaite que le secteur s'engage davantage en faveur du climat. Le prochain Commissaire devra aussi mettre en oeuvre la stratégie "de la ferme à la table", autrement dit développer une alimentation plus durable.