DERNIERE MINUTE

La croissance mondiale n'a jamais été aussi faible depuis la crise financière

La croissance mondiale n'a jamais été aussi faible depuis la crise financière
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La croissance mondiale n'a jamais été aussi faible depuis la crise financière. D'après le FMI, elle devrait se situer à 3%, contre 3,2% lors des prévisions de juillet. Le FMI anticipe toutefois un rebond en 2020 à 3,4%.

Ces estimations ont été élaborées avant l'annonce prévue vendredi, d'un accord de principe entre les deux premières économies du monde. D'après le FMI, cette guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis joue un rôle non négligeable dans le ralentissement économique international.

"L’intensification des tensions commerciales et des tensions géopolitiques constitue le principal risque à la baisse des perspectives. Cela pourrait faire dérailler la reprise déjà fragile que nous projetons" explique Gita Gopinath, économiste en chef au fonds monétaire international.

Autre indicateur : le volume des biens et services échangés. Il ne devrait augmenter que d'1,1% en 2019 contre 3,6% l'année dernière. La plus plus faible progression depuis 2012.

Le FMI appelle donc les Etats à supprimer les barrières douanières. Si Washington et Pékin signent un accord, l'impact sur le PIB serait atténué de 0,1 à 0,2 points.

Les tensions au Moyen-Orient et l'incertitude liée au Brexit jouent également un rôle dans le ralentissement économique international. Le FMI a été forcé d'abaisser pour la cinquième fois en un an sa prévision de croissance mondiale.

Le FMI exhorte également les Etats à s'attaquer aux risques du changement climatique, qui vont considérablement augmenter à l'avenir, de quoi ajouter un peu plus d'incertitude sur les marchés.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.