DERNIERE MINUTE

Le Musée national d'Afghanistan restaure son patrimoine bouddhiste

Le Musée national d'Afghanistan restaure son patrimoine bouddhiste
Tous droits réservés
REUTERS/Omar Sobhani
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Kaboul, le Musée national d'Afghanistan a démarré un important travail de restauration de sculptures et d'objets bouddhistes, dont la plupart avaient été détruits par les talibans en 2001.

Le conservateur Sherazuddin Saifi, aujourd'hui âgé de 62 ans, travaillait déjà au musée à cette époque. "[Les talibans] sont venus avec un grand nombre de personnes, se souvient-il. Ils ont ouvert la porte du musée national et ont commencé à casser les antiquités."

Dans leur lutte contre les monuments jugés contraire à l'islam, les talibans avaient également détruit à l'explosif les Bouddhas de Bâmiyân, des statues de plusieurs dizaines de mètres, classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Pour le Musée national d'Afghanistan, la restauration des objets bouddhistes participe donc au travail de mémoire, même si aujourd'hui, ces pièces n'ont plus de valeur religieuse pour les Afghans.

Des objets datant du IIIe siècle

"Ce qui est important à propos de l'héritage bouddhiste en Afghanistan, c'est qu'il s'agit de véritables œuvres d'art, raconte Mohammad Fahim Rahimi, le directeur du musée. Les monuments et les sites de cette époque sont impressionnants. Tout cela montre une part très importante de notre histoire."

"C'est essentiel que les Afghans visitent ce musée, car nous devrions tous connaître davantage cette part de notre histoire, l'histoire de nos ancêtres", estime pour sa part Abdul Wares, un étudiant en visite scolaire au musée.

Le projet de restauration concerne plusieurs milliers de pièces, dont certaines ont près de 1500 ans, lorsque le pays était majoritairement bouddhiste.

La restauration devrait se poursuivre pendant trois ans, en collaboration avec l'Institut oriental de l'Université de Chicago. Les conservateurs espèrent encore trouver d'autres artefacts bouddhistes, pour les protéger en cas de nouvelle menace.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.