DERNIERE MINUTE

Barcelone : après cinq jours d’affrontements, l'heure du dialogue a sonné

Barcelone : après cinq jours d’affrontements, l'heure du dialogue a sonné
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est une nuit que les habitants de Barcelone ne sont pas prêts d'oublier.

La capitale catalane est le théâtre d'impressionnantes manifestations. Ce vendredi soir, plus de 150 personnes ont été blessées. Voilà maintenant cinq jours que la ville s'est transformée en véritable scène de carnage où s'opposent pro-indépendantistes catalans et forces de l'ordre. Pour Fernando Grande-Marlaska, ministre espagnol de l'Intérieur :

Ce que le président Torra doit faire d'urgence, c'est rassembler et faire converger tous les Catalans, car il y a un problème de coexistence en Catalogne. Il doit être conscient d'être le président de tous les Catalans. Et ce qu'il doit faire, c'est s'asseoir avec eux et rétablir la coexistence.

Le ministre de l’Intérieur était en déplacement à Barcelone, ce samedi. Il s'est rendu à l'hôpital au chevet des policiers blessés lors des manifestations. Ce vendredi soir marquait la cinquième nuit consécutive de violence en Catalogne, au cours de laquelle 182 personnes ont été blessées et 83 interpellées lors des affrontements.

Le gouvernement catalan, lui, ne décolère toujours pas, mais souhaite tout de même échanger avec Madrid pour faire cesser les affrontements. Lors d'une allocution, Quim Torra, Président de la généralité de Catalogne a fait part de ses attentes :

Nous exigeons du gouvernement espagnol d'ouvrir de façon immédiate le dialogue et les négociations pour arriver à une sortie politique et démocratique.

Le gouvernement indépendantiste catalan veut donc résoudre à tout prix le conflit dans la région, mais pas à n'importe quel prix. Pour Quim Torra, la question d'un référendum d'autodétermination, dont Madrid ne veut pas entendre parler, doit pourtant être abordée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.