DERNIERE MINUTE

L'internet à haut débit accélère le développement de la Grèce rurale

L'internet à haut débit accélère le développement de la Grèce rurale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Dans les montagnes Zagoria dans le nord de la Grèce, Megalo Papigo vit une révolution silencieuse. Il y a encore quelques mois, le village était quasiment privé de connexion internet. Aujourd'hui, il dispose de la fibre optique comme 5000 autres communes situées dans des zones reculées du pays.

Pour Nikos Tsoumanis, propriétaire d'un petit hôtel-restaurant-épicerie appelé Nikos & Ioulia, ce projet soutenu par l'Union européenne a tout changé. "J'ai expérimenté l'avant et l'après-internet : avant, on avait beaucoup de difficultés en termes de communication pour la relation avec les clients, pour la vente de nos produits et pour faire la promotion de nos entreprises et maintenant, le débit est très élevé," se réjouit-il.

Hausse du tourisme

Le haut débit a ainsi fait son apparition dans des villages du nord, du centre et du sud de la Grèce, ainsi que dans des îles reculées. Quelque 500.000 habitants sont concernés.

La région de Zagoria est réputée pour le rafting et les randonnées. L'arrivée du haut débit s'est traduite par une augmentation de la fréquentation touristique, mais pas seulement.

"On a constaté une hausse de 30% des réservations touristiques," se félicite George Soukouvelos, maire de la commune de Zagoria. "Et puis, maintenant, nos produits agricoles sont vendus sur internet et expédiés partout dans le monde : notre village et notre région sont sortis de l'isolement," souligne-t-il.

Maintien de l'activité

Le budget total de ce projet atteint près de 200 millions dont 161 millions de dépenses publiques de 2007 à 2020, sachant que de 2014 à 2020, les fonds publics proviennent à 80% de la politique européenne de cohésion et à 20% de l'Etat grec, le secteur privé étant impliqué lui aussi.

Cette initiative qui s'est déroulée en partie pendant la crise grecque a un impact positif selon Antonis Tzotzarkakis, secrétaire général des postes et télécommunications au ministère de la Gouvernance numérique : "Un certain nombre de start-up et d'entreprises ont stabilisé leur activité dans ces régions : elles se sont maintenues sur place et donc, n'ont pas été obligées de déménager vers des zones urbaines puisqu'elles ont maintenant cet accès plus simple à internet," explique-t-il.

"Fournir le meilleur service possible"

Deux groupes de télécommunications ont participé à ce projet mené sur le long terme.

Nous rencontrons George Stathopoulos, rural directeur de l'entreprise OTE pour les zones rurales. Son groupe a installé 12.000 km de fibre optique dans plus de 2000 villages éloignés et a fourni l'internet à haut débit à 320.000 habitants.

Ce projet "est un bon exemple de collaboration entre secteurs public et privé," estime-t-il. "Aujourd'hui, nous exploitons les réseaux pendant quinze ans et ensuite, les infrastructures seront transférées de nouveau à l'Etat," indique-t-il.

Nous nous rendons à Micro Papigo à 1000 mètres d'altitude pour mesurer les effets de ce nouvel accès au monde numérique : sur place, la responsable d'un hôtel de luxe estime que l'internet à haut débit est indispensable pour attirer la clientèle.

"Le secteur du tourisme et les nouvelles technologies se développent en parallèle," fait remarquer Elsa Exarhou Kenteri, manager de Mikro Papigo 1700 Hotel & Spa, avant de conclure : "C'est très important pour nous - les entrepreneurs - de suivre ces évolutions et de fournir le meilleur service possible."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.