DERNIERE MINUTE

Ballon d'Or : le sixième pour Messi, le premier pour Rapinoe

Ballon d'Or : le sixième pour Messi, le premier pour Rapinoe
Taille du texte Aa Aa

Il est le seul à détenir ce record : le footballeur argentin Lionel Messi a remporté lundi son sixième Ballon d'Or, devant le Portugais Cristiano Ronaldo qui termine troisième de cette édition 2019. L'attaquant du FC Barcelone, 32 ans, a devancé par ailleurs Virgil Van Dijk (2e) et Sadio Mané (4e), les deux joueurs de Liverpool vainqueurs de la Ligue des champions, pour succéder au Croate Luka Modric (Real Madrid).

L'Argentin, lauréat d'un seul titre cette année (le Championnat d'Espagne), est de nouveau sacré après 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015.

Messi, déjà lauréat du prix Fifa The Best il y a quelques semaines, a fini meilleur buteur européen (36 buts) de la saison 2018-19. S'il s'est arrêté en demi-finale de la Ligue des champions, il a remporté le championnat d'Espagne avec le Barça. Et a franchi mercredi la barre des 700 matches disputés sous les couleurs blaugranas.

Performance de joueurs africains

Les joueurs de Liverpool, lauréats de la C1, payent l'éparpillement des voix : ils sont en effet quatre à figurer dans le top 10, avec Van Dijk, Mané, Mohamed Salah (5e) et le gardien Alisson Becker (7e). C'est la même situation qui avait privé l'un des champions du monde français du sacre un an plus tôt - Antoine Griezmann troisième, Kylian Mbappé quatrième, Raphaël Varane septième.

Par ailleurs dans le top 10, Kylian Mbappé échoue aux portes du top 5 (6e), Robert Lewandowski est 8e, Bernardo Silva 9e et Riyad Mahrez 10e. Grâce à la 10e place de l'Algérien, trois joueurs africains figurent dans les 10 premiers, une performance historique.

Les joueurs - actuels ou partis depuis dans un autre club - de l'Ajax Amsterdam, demi-finaliste surprise de la C1, ont également reçu les faveurs du jury, mais ne font pas partie du top 10 (Frenkie De Jong 11e, Matthijs de Ligt 15e, Dusan Tadic 20e, Donny van de Beek 28e).

Les Français à la peine

Côté français, derrière Kylian Mbappé, qui recule de deux rangs après sa 4e place l'année dernière, Antoine Griezmann est lui 18e, après son podium en 2018 (3e). Hugo Lloris est 23e, Karim Benzema 26e.

Messi a été désigné à la suite d'un vote d'un jury composé de journalistes spécialisés de tous les pays, chaque représentant livrant son propre classement de cinq joueurs, parmi une liste de 30 nommés établie par le magazine France Football.

L'Américaine Megan Rapinoe sacrée chez les femmes

La star de la Team USA a conclu son année en or par un nouveau trophée de prestige. Championne du monde avec sa sélection, la joueuse de 34 ans avait fini meilleure buteuse de la compétition en France. Désignée également meilleure joueuse du tournoi, Megan Rapinoe avait remporté le prix Fifa The Best à Milan fin septembre dernier.

Megan Rapinoe, dont la stature a dépassé les terrains pour devenir une icône de l'opposition au président américain Donald Trump, succède à la Norvégienne Ada Hegerberg qui avait reçu le premier Ballon d'Or féminin de l'histoire en 2018.

Figure de la lutte pour les droits des LGBT et l'égalité homme-femme, Rapinoe n'a pas pu être présente à Paris pour recevoir son trophée en raison "d'obligations personnelles".

"Mais je vais faire de mon mieux pour être présente l'année prochaine", a-t-elle confié dans un message vidéo, signe de sa motivation à conserver son trophée.

Alisson Becker, premier meilleur gardien

Deux autres distinctions ont été attribuées cette année dans le cadre du Ballon d'Or 2019, avec le trophée Raymond Kopa du meilleur joueur de moins de 21 ans et le trophée Lev Yachine, récompensant pour la première fois les gardiens de but.

Chez les jeunes, la récompense a été attribuée au Néerlandais Matthijs de Ligt, l'un des piliers de l'épopée de l'Ajax Amsterdam sur la scène européenne l'an dernier, se hissant dans le dernier carré de la Ligue des Champions. A 20 ans, le défenseur central a été depuis transféré à la Juventus moyennant 80 M€. Le Français Kylian Mbappé, vainqueur du premier Prix Kopa l'an dernier, a remis le trophée à son successeur.

Chez les gardiens, le trophée Yachine est tombé dans les gants du portier brésilien des "Reds", Alisson Becker, au détriment notamment de l'Allemand de Barcelone Marc-André ter Stegen et d'un autre Brésilien, Ederson, qui officie dans les cages de Manchester City.

En 2019, Alisson Becker a tout gagné en club comme en sélection. Il a remporté la Ligue des champions avec Liverpool et la Copa America avec le Brésil.

Cette distinction décernée aux gardiens a été baptisée du nom du Lev Yachine, le seul portier de l’histoire à avoir reçu en 1963 un Ballon d’Or. Il est considéré comme le meilleur gardien de tous les temps.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.