DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : Boris Johnson veut sa taxe Gafa

Capture d'écran
Capture d'écran
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre britannique emboîte le pas de la France et plaide pour de nouvelles taxes sur les géants du numérique au risque de sa fâcher avec Washington.

Un texte discuté l'an dernier au Royaume-Uni propose d'imposer une taxe de 2% dès avril 2020 sur les ventes des entreprises du numérique telles que que Google Amazon Facebook ou Apple. Boris Johnson souhaite donc une contribution "plus juste" des Gafa, estimant que l'Etat doit s'intéresser à leurs immenses revenus et étudier leur taux d'impositions.

En France, la taxe Gafa annoncée par le gouvernement a vivement fait réagir Washington, qui a menacé de mettre en place des droits de douane sur 2,4 milliards de dollars de produits français. Des menaces tempérées après une rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron en marge du sommet de l'OTAN.

Washington s'est d'ailleurs finalement rallié à la proposition faite lors du G7 de Biarritz de négocier sur la fiscalité des géants du numérique dans le cadre de l'OCDE.

"Nous pensons qu'il est très important que ces discussions aboutissent à un accord afin d'éviter la prolifération de mesures unilatérales" a annoncé le Trésor américain dans une lettre envoyée au secrétaire général de l'OCDE et datée du 3 décembre.

Au Royaume-Uni la taxe proposée serait de 2%, contre 3% en France. Le ministère français des finances estime que ce nouvel impôt doit rapporter quelques 400 millions d'euros par an à l'Etat. Une somme qui peut sembler dérisoire - Apple a par exemple annoncé il y a un peu plus d'un mois un bénéfice annuel de plus de 55 milliards de dollars.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.