DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un Saoudien tue trois personnes sur une base navale américaine

Un Saoudien tue trois personnes sur une base navale américaine
Taille du texte Aa Aa

Un membre de l'armée de l'air saoudienne en formation militaire aux Etats-Unis a tué trois personnes vendredi dans une base aéronavale de Floride avant d'être abattu par la police, qui devra vérifier s'il est bien l'auteur d'écrits hostiles envers les Américains.

L'assaillant, qui pourrait être un pilote ou un technicien aéronautique, a perpétré son attaque muni d'une arme de poing. Le tireur avait publié avant son attaque des messages hostiles envers les Etats-Unis sur Twitter, a affirmé le groupe de surveillance des mouvements jihadistes SITE. "Je suis contre le mal, et l'Amérique dans son ensemble s'est transformée en Nation du mal", a écrit sur Twitter l'assaillant, identifié par SITE comme s'appelant Mohammed al-Shamrani. "Je ne suis pas contre vous simplement parce que vous êtes Américains, je ne vous hais pas à cause de vos libertés, je vous hais parce que chaque jour vous soutenez, financez et commettez des crimes non seulement contre les musulmans mais aussi contre l'humanité", a-t-il ajouté, d'après SITE.

ABC News a affirmé que les enquêteurs cherchaient à vérifier si l'auteur de l'attaque avait bien publié ces écrits, où il citait l'ancien dirigeant du réseau jihadiste Al-Qaïda, le Saoudien Oussama ben Laden.

"Profonde tristesse"

Le compte Twitter en question a été suspendu. L'homme a été abattu par la police. Le roi Salmane d'Arabie saoudite a exprimé par téléphone sa "profonde tristesse" à Donald Trump.

"Le roi a dit que le peuple saoudien est très en colère après les actes barbares du tireur et que cette personne ne représente en aucune façon les sentiments du peuple saoudien qui aime tant le peuple américain."

On ignore pour l'heure le nom et le mobile de l'auteur de la fusillade. Selon le New York Times, six autres ressortissants saoudiens ont été interrogés sur les lieux de l'attaque, dont deux l'ayant filmée dans son intégralité. 16.000 soldats sont hébergés sur la base de Pensacola, où sont également employés plus de 7.000 civils.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.