DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Objectif neutralité carbone pour Copenhague

Objectif neutralité carbone pour Copenhague
Taille du texte Aa Aa

Copenhague s'est fixé un objectif environnemental ambitieux. La ville veut devenir la première capitale au monde à parvenir à la neutralité carbone. L'échéance est fixée à 2025. Le projet, lancé il y a 17 ans, a nécessité un investissement de plus de 26 milliards d'euros. Des éco-quartiers voient le jour en particulier au nord du vieux port. Les façades des nouveaux immeubles peuvent être végétalisées afin réguler la température ou recueillir les eaux de pluie. Un peu plus loin Ulrik Lassen, consultant en planning urbain, présente un bâtiment aux tons rouges. C’est un parking, le"toit sert de plaine de jeux pour le quartier, au rez-de-chaussée il y a une station de recyclage pour les habitants du quartier ainsi qu'un supermarché". Les immeubles sont désormais multifonctions.

Renforcer l'éolien

La production d'énergie représente la plus grande source d'émissions de gaz à effet de serres. Pour réduire cette part Copenhague s'appuie sur le vent qui souffle souvent sur la ville. Il y a 19 ans la capitale danoise avait construit à l'époque le plus grand parc éolien en mer avec une vingtaine de turbines. La municipalité prévoit la construction de deux installations supplémentaires. Dans un premier temps elle compte améliorer le rendement des éoliennes déjà installées. Il existe cependant une contrainte. Les turbines sont situées trop près de l’aéroport, il est donc impossible de les monter plus haut. En revanche "la technologie s'est tellement développée en 20 ans qu'elles pourraient produire 30% d'énergie en plus qu'à l'heure actuelle", souligne Monica Magnussen qui travaille pour la ville.

Moins de voitures en ville

A Copenhague 75% des déplacements se font à pied, en vélo ou en transports en commun. Le métro, qui fonctionne 24h/24, est d'ailleurs en pleine croissance. Au mois de septembre la capitale a ouvert une nouvelle ligne. L'objectif est de décongestionner les routes et réduire les émissions de carbone. Avec ce mode déplacement "vous émettez l'équivalent de 7 grammes de CO2 par kilomètre. Si vous comparez cela avec une voiture normale, traditionnelle, les émissions seront autour de 130g par kilomètre", précise Henrik Plougmann-Olsen, responsable du métro du Copenhague. Le succès s’annonce au rendez-vous. 65 millions de personnes devraient utiliser le métro cette année. Ce chiffre devrait passer à 120 millions en 2020.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.