DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Washigton et Pékin, vers une trêve dans la guerre commerciale ?

Washigton et Pékin, vers une trêve dans la guerre commerciale ?
Tous droits réservés
Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved. - Ng Han Guan
Taille du texte Aa Aa

C'est une avancée significative dans la guerre commerciale qui oppose la Chine et les Etats-Unis. Après des mois de menaces à coups de droits de douane et de taxes, les deux plus grandes économies du monde ont décidé d'avancer conjointement vers un avenir plus serein.

Washington et Pékin ont accepté la première phase d'un accord, qui prévoit selon Donald Trump "des achats massifs de produits agricoles, d'énergie et de produits manufacturés" américains de la part de la Chine.

Ce rapprochement ne signifie toutefois pas que tous les sanctions financières auparavant imposées seront annulées.

«Les droits de douane à 25% vont être maintenus, mais avec des droits de 7, 5% sur l'essentiel du reste» déclare le président américain.

Les droits de douane de 25% imposés sur 250 milliards de dollars de produits chinois devraient donc rester en vigueur. Ceux de 15% portant sur 120 milliards de dollars de produits chinois passeraient à 7,5%.

"Les droits de douane prévus pour le 15 décembre ne seront pas facturés. Nous allons entamer une deuxième phase de négociations immédiatement, plutôt que d'attendre les élections de 2020" a tweeté le locataire de la Maison-Blanche.

Des responsables chinois ont déclaré vendredi que l'accord servait à renforcer la confiance dans les marchés mondiaux et ouvrirait la voie à davantage de services et de produits américains en Chine. Au cours de l'année 2019, la guerre commerciale a provoqué une forte incertitude sur les marchés et a engendré un ralentissement de la croissance mondiale.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.