DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Estonie : un ministre justifie ses propos sur la Première ministre finlandaise

euronews_icons_loading
Estonie : un ministre justifie ses propos sur la Première ministre finlandaise
Tous droits réservés  Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Estonie, le ministre de l’Intérieur fait marche arrière après avoir provoqué la polémique.

Invité dans une émission de radio dimanche, Mart Helme a qualifié la nouvelle Première ministre finlandaise, Sanna Marin, de « vendeuse de magasin », l’accusant de vouloir vendre son propre pays à l’Union européenne.

Mais devant les caméras, le ministre d’extrême droite assure que sa phrase a été mal interprétée.

« Cette déclaration sur la Première ministre finlandaise, que vous avez interprétée comme étant humiliante, était en fait un compliment. J’ai constaté sa progression d'un statut social inférieur, vers le sommet de la politique », a-t-il déclaré.

Une polémique que souhaite faire taire à son tour le Premier ministre estonien, soucieux de conserver ses alliés populistes au sein de la coalition au pouvoir :

« Il est vrai que ce que j'ai entendu à la radio au sujet de mon homologue finlandais n'était pas vraiment un compliment. Mais le Ministre de l'Intérieur est venu s'expliquer aujourd'hui et présenter ses excuses, alors nous pouvons mettre fin à ce sujet », a réagi Jüri Ratas.

Dans son interview, Mart Helme faisait référence au passé de la nouvelle Première ministre finlandaise, issue d’une famille modeste, et qui travaillait dans le commerce avant d’intégrer l’université et d’entrer en politique.

Des propos déplacés qui risquent de froisser les relations entre les deux pays, très proches sur le plan culturel.