DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Australie : l'état de catastrophe naturelle prolongé dans l'Etat de Victoria

euronews_icons_loading
Australie : l'état de catastrophe naturelle prolongé dans l'Etat de Victoria
Tous droits réservés  .
Taille du texte Aa Aa

Alors que les flammes continuent de ravager l'Australie, les autorités de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud ont annoncé qu'elles consacreraient 1,2 milliard de dollars australiens soit 740 millions d'euros à la réparation des infrastructures dans les zones sinistrées.

Une aide qui s'ajoute aux 2 milliards de dollars australiens déjà promis par le gouvernement fédéral.

Pendant ce temps, les autorités de l'Etat voisin de Victoria, dans le sud de l'Australie, ont prolongé de deux jours l'état de catastrophe naturelle.

"Nos prévisions font état de conditions de danger extrême. Cette activité très importante est probablement due à une journée très chaude aujourd'hui, et à une autre journée qui s'annonce encore chaude ce vendredi. Le changement ne se produira dans l'est de l'État de Victoria qu'en fin d'après-midi demain. Et dans la partie nord de l'Etat, ce ne sera pas avant samedi soir", a déclaré le Premier ministre de l'Etat Daniel Andrews.

Alors que de fortes températures sont encore attendues ce vendredi, risquant d'attiser les flammes, les autorités continuaient à procéder à des évacuations dans le sud du pays.

Jeudi, des militaires frappaient carrément aux portes des maisons de la localité de Parndana, sur l'Île Kangourou, au sud-ouest d'Adélaïde, en Australie-méridionale, pour exhorter leurs habitants à partir en raison de la menace d'une immense brasier, alors que le mercure atteignait les 38 degrés.

Mercredi, la police avait procédé à l'évacuation de la localité touristique voisine de Vivonne Bay, elle aussi sous la menace des flammes.

Cette vague d'incendies particulièrement virulente a déjà fait 26 morts et réduit en cendres une superficie équivalente à celle de l'île d'Irlande.

2000 maisons ont été détruites et les incendies ont touché de plein fouet des millions d'animaux. Le gouvernement de Scott Morrison a notamment été accusé de n'avoir pas assez agi pour la lutte contre le réchauffement climatique.