DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vous mangerez bien un peu de méduse !

euronews_icons_loading
Vous mangerez bien un peu de méduse !
Tous droits réservés
euronews
Taille du texte Aa Aa

Les scientifiques italiens qui participent au projet de recherche européen GoJelly estiment qu'ils seront bientôt en mesure de présenter les méduses locales qui prolifèrent en Méditerranée comme un mets savoureux.

Les spécimens asiatiques qui sont déjà sur le marché sont considérés comme toxiques par les autorités européennes parce qu'ils sont séchés à l'aide d'alun de potassium.

Antonella Leone, chercheuse au sein de l'Institut italien des sciences de la production alimentaire ISPA-CNR à Lecce, travaille sur une technologie qui élimine la toxicité de l'animal et espère convaincre les Européens de les mettre dans leur assiette.

"Manger des méduses en Europe, c'est une nouveauté : il n'y a pas de tradition culinaire liée à ce produit," reconnaît-elle. "Mais en réalité, les Asiatiques - et en particulier, les Chinois - mangent des méduses depuis des millénaires, c'est quelque chose de traditionnel pour eux," affirme-t-elle.

Au goût des Européens ?

"Si on les mange nature, les méduses ont le goût de la mer, du poisson, mais les produits qui sont dans le commerce, notamment les produits asiatiques, perdent complètement ce goût et ces caractéristiques," souligne Antonella Leone.

"Nous travaillons à les préserver pour les faire correspondre au goût des consommateurs européens," dit-elle.

© euronews

Toxiques ou comestibles

"On ne peut pas manger toutes les espèces de méduses," poursuit la scientifique. "Il est possible d'en manger certaines qui sont similaires aux espèces comestibles asiatiques - mais il faut encore faire de nombreuses recherches pour en être sûr -, mais il y en a d'autres que l'on ne peut pas manger car elles ont une toxicité interne trop élevée," insiste-t-elle.

"Je pense que quand nous aurons fini de démontrer que certaines méduses sont comestibles - c'est-à-dire quand il y aura assez de recherches qui montrent leur caractère inoffensif - ; alors, les Européens n'auront aucune difficulté à introduire ce genre de produits dans leur alimentation," estime-t-elle.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.