DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ça chauffe entre pompiers et policiers français, mêlées et coups de matraque dans Paris

Firefighters gather for a demonstration Tuesday, Jan. 28, 2020 in Paris to demand a better pay and working conditions
Firefighters gather for a demonstration Tuesday, Jan. 28, 2020 in Paris to demand a better pay and working conditions   -  
Tous droits réservés
AP Photo/Christophe Ena
Taille du texte Aa Aa

Les pompiers français ont "mis le feu" ce mardi dans les rues de Paris, remontés contre le gouvernement car ils estimaient qu'aucune réponse ne leur avait encore été donnée sur des préoccupations essentielles : le manque d'effectifs pour assurer les secours d'urgence qui se multiplient, une vraie reconnaissance des risques qu'ils prennent à chaque sortie, et maintenant la réforme des retraites qui remet en cause le système dont ils bénéficiaient jusque-là.

Par milliers, les soldats du feu professionnels - à distinguer des volontaires et des militaires - ont défilé à travers la capitale d'une place à l'autre, de la République à la Nation. Sifflets, sirènes, pancartes, slogans, ils avaient tout le matériel pour protester haut et fort lors de cette deuxième manifestation d'ampleur en trois mois et demi. Certains d'entre eux ont même assuré le spectacle, à leur manière.

Plusieurs blessés chez les pompiers

Mais le cortège ayant dévié du parcours autorisé par la préfecture de police de Paris, notamment aux abords de la porte de Bagnolet et de la Porte de Vincennes, afin d'essayer de bloquer le périphérique, la situation a parfois dégénéré...

Des confrontations violentes ont eu lieu entre des CRS et des pompiers revêtus de leurs uniformes bleu marine : mêlées musclées, casques contre casques, tirs de projectiles contre tirs de lacrymogènes, mais également des coups de matraque assénés par les forces de l'ordre, comme le montre la vidéo tournée par notre confrère Jonathan Moadab au coeur de la manifestation :

Les policiers ont également largement utilisé leurs canons à eau et lancé des grenades assourdissantes pour disperser les protestataires. Plusieurs pompiers ont été blessés, justement par des éclats de grenades aux jambes en particulier.

De son côté, la police a annoncé l'arrestation de deux manifestants qualifiés de "violents". Il aura fallu passer par là pour que l'exécutif français s'engage finalement, mardi dans la soirée, à revaloriser dès l'été prochain la prime de risque des pompiers, ainsi qu'à leur garantir un départ en retraite anticipée à condition de payer des cotisations supplémentaires. Les sept syndicats mobilisés vont maintenant suspendre leur mouvement de grève.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.