DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

#euroviews du 05/02/2020 : le zapping des rédactions d'Euronews

euronews_icons_loading
Thomas Kemmerich, le nouveau président du Land de Thuringe, élu grâce aux voix de l'extrême droite et de certains élus de la CDU
Thomas Kemmerich, le nouveau président du Land de Thuringe, élu grâce aux voix de l'extrême droite et de certains élus de la CDU   -   Tous droits réservés  (c) Copyright 2020, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten   -   Michael Reichel
Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi, la rédaction allemande d'Euronews s'intéresse à ce séisme politique en Allemagne. Pour la première fois depuis l'après-guerre, le président d'un Land, la Thuringe, a été élu à une infime majorité, grâce aux voix de l'extrême droite, faisant tomber un tabou politique dans le pays. Des élus de la CDU, le parti d'Angela Merkel ont également soutenu cette candidature. La direction nationale de la CDU a accusé son antenne locale d'avoir "enfreint" les règles du parti, et a appelé à de nouvelles élections.

La rédaction grecque d'Euronews s'est intéressée ce mercredi à la Macédoine du Nord. Des militants écologistes ont bloqué une cimenterie dans la capitale, Skopje, en dénonçant la pollution générée par la destruction de déchets sur ce site. Depuis plusieurs jours l'opinion publique met la pression sur le gouvernement pour savoir quels types de déchets sont importés dans le pays. Face à la pression, les autorités ont entamé des contrôles aux frontières, pour inspecter les camions transportant des déchets.

Enfin la rédaction hongroise d'Euronews s'intéresse à la situation politique en Roumanie. Le gouvernement libéral en place depuis à peine trois mois a été renversé mercredi par les députés socialistes. Des élections législatives anticipées pourraient avoir lieu, dans les prochains mois à condition que le pays essuie deux échecs à former un gouvernement dans les 60 jours. Ce renversement n'est peut-être pas une mauvaise nouvelle pour les libéraux qui pourraient profiter de leur popularité en cas d'élections anticipées. Le parti est crédité de 47% des intentions de vote, deux fois plus qu'il y a quatre ans.