DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face au coronavirus et aux achats de panique, priorité aux seniors dans les supermarchés

Des rayons vides dans une grande surface aux Etats-Unis
Des rayons vides dans une grande surface aux Etats-Unis   -   Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Dans plusieurs pays touchés par la pandémie de Covid-19, des supermarchés ont mis en place des mesures pour faciliter les courses des personnes âgées, beaucoup d'entre eux trouvant les rayons vides à cause des achats de panique d'une partie de la population craignant le nouveau coronavirus et le confinement.

La solution trouvée ? Réserver des plages horaires d'ouverture spécialement dédiées aux personnes âgées, le plus souvent tôt dans la journée, pour qu'elles évitent la foule et trouvent le magasin avec le réassort des rayons effectué.

A Saint-Etienne, en France, c'est par exemple un supermarché du centre-ville qui réserve sa première heure d'ouverture aux seniors depuis l'instauration du confinement.

Date de naissance donnée à l'entrée

A la porte, une jeune responsable de l'Intermarché Saint-Étienne-Bellevue les accueille avec le sourire, tout en leur demandant leur année de naissance : "1949, 1935, 1931, 1947...", égrènent obligeamment ces clients aux cheveux blancs, certains tendant leur carte d'identité.

Un autre, répond "1959", "Ah, désolée, vous êtes trop jeune ! C'est réservé aux plus de 70 ans", lui explique gentiment l'employée. "Je l'ignorais", s'excuse le sexagénaire, "mais c'est une bonne initiative, je reviendrai après 09h00".

"Je ne suis pas sortie depuis lundi dernier, j'ai peur du virus", confie Marie-Louise, 85 ans, qui vit seule non loin de ce supermarché. "J'étais bien contente de savoir qu'il y avait une heure spéciale pour les personnes âgées. C'est une très bonne chose".

Les personnes âgés étant particulièrement sensibles aux conséquences respiratoires d'une infection au Covid-19, ces mesures ont aussi l'avantage de protéger un peu plus les seniors. Michel, 83 ans, cabas à la main, habite lui aussi tout près : "je viens exprès à cette heure-là. Il y a moins de bousculade et de monde aux caisses. C'est mieux pour éviter la contagion. J'apprécie beaucoup !".

Anne-Claire Bonnet, la gérante raconte avoir pris l'initiative de réserver cette première heure d'ouverture aux seniors après la ruée sur les produits de première nécessité en début de semaine dernière. "Un vrai tsunami ! Nous étions dévalisés, il y avait énormément de monde, les personnes âgées étaient paniquées".

Une solution adoptée de par le monde

Au Royaume-Uni aussi, la plupart des grandes chaînes de supermarchés ont lancé ce genre de programme. Les magasins Waitrose ont déclaré que leur première heure d'ouverture sera "le temps d'achat prioritaire pour les personnes âgées, les personnes vulnérables et les personnes qui s'occupent d'elles", tandis que les magasins Tesco ont instauré cette même priorité entre 9 et 10 heures du matin chaque lundi, mercredi et vendredi.

Les services de livraison des supermarchés à travers le Royaume-Uni ont été submergés par la demande, privant les seniors de cette alternative et rendant nécessaire bien souvent un déplacement physique dans les magasins.

Des mesures similaires ont été prises en Espagne, qui est le deuxième pays le plus touché d'Europe. La chaîne Condis a annoncé le 20 mars que ses magasins seraient réservés aux personnes âgées de plus de 65 ans entre 9 et 10 heures du matin.

Aux États-Unis, un certain nombre de chaînes ont adopté des politiques similaires, avec des résultats mitigés. Si l'idée a bien fonctionné dans les petits magasins, les grandes foules dans les grands magasins ont rendu difficile la distanciation sociale.

"Si vous n'aviez pas de coronavirus avant d'arriver là-bas, vous en avez probablement maintenant", a déclaré un acheteur, Roger Miller, 82 ans, après son arrivée jeudi matin dans une épicerie Stop & Shop de Rhode Island, en même temps qu'environ 200 autres personnes âgées.

En Afrique du Sud, la chaîne de supermarchés Pick n Pay a déclaré qu'elle ouvrirait tous ses magasins une heure plus tôt tous les mercredis pour les personnes de plus de 65 ans.

Priorité aussi aux travailleurs en première ligne de l'épidémie

Des mesures similaires ont été annoncées dans d'autres magasins pour les travailleurs en première ligne face à la pandémie comme ce Carrefour à Paris qui est ouvert de 8 à 8h30 pour les seniors et qui a aussi mis en place une priorité pour les forces de l'ordre et le personnel médical.