DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Déconfinement : rentrée des classes au Danemark

euronews_icons_loading
Déconfinement : rentrée des classes au Danemark
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Une excitation digne d'une vraie rentrée des classes. Toutes les écoles au Danemark ont rouvert leurs portes ce jeudi.

Pour beaucoup, c'est le premier jour d'école depuis plus d'un mois, après que le pays a annoncé la fermeture généralisée de son système éducatif le 11 mars pour contenir la propagation du coronavirus.

"J'ai confiance en l'école, dit ce papa. J'ai confiance en la direction de l'école. Pour moi, tout s'est bien passé et j'ai entièrement confiance dans la façon dont les choses sont gérées."

Le retour à l'école ne concerne que l'enseignement primaire. Les enfants plus âgés poursuivent leurs cours en ligne. Pour limiter les risques d'infection, les enfants doivent rester avec les mêmes camarades de classe, en petits groupes de trois à cinq élèves, et passer la plupart de leur temps à l'extérieur.

Le gel hydroalcoolique pour les mains n'est jamais bien loin pour encourager les élèves à se laver les mains régulièrement… et leurs jouets aussi.

Thomas Riis, directeur d'école à Copenhague : "C'est très strict, il faut garder de la distance, se laver les mains, toutes les deux heures, et malgré toutes ces règles, nous faisons de notre mieux pour poursuivre l'enseignement."

Le Danemark a connu une baisse continue des admissions à l'hôpital. Plus de 500 personnes atteintes du coronavirus avaient été hospitalisées en mars mais, à la mi-avril, le nombre d'hospitalisés était tombé à 300.

«Nous sommes heureux, poursuit Thomas Riis, d'avoir pu agir très rapidement, donc je pense que ça nous a donné de l'avance, on a vu que chacun faisait de son mieux et j'espère que cela peut durer longtemps et que le système va continuer à suivre.»

Mais certains parents, estimant que les enfants sont utilisés comme cobayes se sont opposés à la réouverture des écoles et ont décidé de garder leurs enfants à la maison.

Marisa Trapero, envoyée spéciale au Danemark : "Ce sont de nouvelles habitudes pour tout le monde, jeunes et vieux. Si le Danemark est l'un des premiers pays à lever le confinement, les autres vont être très attentifs et verront s'il s'agissait ou non d'une décision prématurée.